Explosion des pélerinages à Assise... via webcam

Le pape François dope les connections

Rome, (Zenit.org) | 742 clics

De plus en plus de personnes s’approchent « virtuellement » de Saint François : grâce à la webcam installée dans la crypte de la basilique inférieure d’Assise, il est possible de prier nuit et jour devant la tombe de Saint François, même si l’on n’y est pas physiquement présent.

Depuis l’élection du pape, ont été enregistrés plus de 18 millions d’accès à la webcam sur le site www.sanfrancesco.org qui permet de voir 24 heures sur 24 la tombe du grand saint d’Assise, située dans la crypte de la basilique inférieure.

Pour le père Enzo Fortunato, directeur du site, la figure du pape François est « déterminante » pour « actualiser et rendre présent » le message de Saint François : « Il est évident que saint François est aimé, mais ce pape montre, par ses choix, la dimension concrète du message franciscain ».

En trois mois seulement, on compte plus de 16.000 heures de connexions, originaires de 123 pays. Si l’Italie se place en tête avec plus de 8 millions d’accès au site, les Etats-Unis en comptent plus d’un million et l’Argentine 200.000. Mais on se connecte aussi des Emirats arabes, du Bengladesh et du Sénégal.

La crypte de Saint François est devenue une sorte de réseau social où s’échangent des milliers d’intentions de prière chaque jour, explique le père Enzo : « des supplications pour les croix quotidiennes », « des remerciements pour tout ce que le Seigneur accomplit à travers la personne du pape François » et « un regard d’amour et de protection envers les plus petits ». Nombreux sont en effet « les papas et les mamans » qui confient leurs enfant à l’intercession du saint italien.

Le pape François lui-même, le 2 mai dernier, a publié une prière sur le site : « O François d’Assise, intercède pour la paix de nos cœurs » (cf. Zenit du 2 mai 2013).

Toutes les intentions sont imprimées et, une fois par semaine, elles sont déposées sur la tombe de Saint François, avant d’être archivées. La communauté franciscaine, sur place, « prie et confie à Saint François les prières qui arrivent à travers le réseau », précise encore le directeur du site.

« Saint François a fait de sa vie un témoignage, il a utilisé sa voix pour rejoindre les autres par la parole et par son encre parce qu’il a écrit beaucoup de lettres à des fidèles, des puissants, de simples frères. Pour évangéliser le monde, il est allé sur les places de notre pays, de Bologne à Alessandria. Et là, il s’est fait le porte-parole de Dieu. Nous aussi, confie le père franciscain, sur cette place médiatique, nous voulons nous faire porte-parole de Dieu par notre vie et par notre engagement ».

Traduction d'Hélène Ginabat