Exposition de chapelets au sanctuaire de Fatima

| 2235 clics


ROME, Vendredi 17 juillet 2009 (ZENIT.org). - C'est en présence du nonce apostolique au Portugal, Mgr Rino Passigato, que s'est ouverte lundi l'exposition : « La récitation du chapelet, un chemin pour la paix », installée jusqu'en octobre, dans le hall du Convivium de Saint Augustin, à l'intérieur de l'église de la Très-Sainte-Trinité de Fatima.  

Selon le bureau de presse du sanctuaire de Fatima, l'exposition a une valeur particulièrement symbolique et se présente comme une catéchèse. 90 chapelets de différentes sortes, provenances, dimensions et couleurs, issus d'une collection privée qui en compte plus de 800, y sont exposés.

La propriétaire est une portugaise originaire de la région du Trás-Os-Montes et vivant à Caldas da Rainha, qui, depuis qu'elle a 8 ans, souffre d'une santé très délicate. 

Teresinha reçoit des chapelets du monde entier et aime parler de sa dévotion. C'est sa façon de faire de l'apostolat. « Quand je regarde mes chapelets, je compte les jours heureux de ma vie que j'offre à Dieu par l'intermédiaire de la Vierge Marie. Hommes et femmes du monde sont dans mes prières à travers le chapelet », a-t-elle ajouté, soulignant qu'elle a prié au moins une fois avec tous les chapelets qui lui ont été offerts. 

Le sanctuaire de Fatima accueille l'exposition, consciente de sa mission qui est aussi celle d'approfondir cette prière du Rosaire, qui fait partie, à part entière, du message de la Vierge. 

Le recteur du sanctuaire, Mgr Luciano Guerra, a souligné durant la cérémonie d'inauguration que « Fatima a été pour le monde, un centre très fort, dans la réponse à cette demande de la Vierge (réciter le Rosaire tous les jours), à laquelle sont liés d'autres éléments : la prière pour la paix, pour le pape et pour les pécheurs ». 

Parmi tous les chapelets qu'elle possède, il y en a un que Teresinha préfère : l'un des deux chapelets que Jean-Paul II lui a offert, celui que le pape polonais lui a envoyé pour la remercier de son témoignage de foi en réponse à une lettre de vœu pour son 75ème anniversaire. La lettre, datée du 8 juin 1995, qui lui a été envoyée par la secrétairerie d'Etat, est également exposée.  

Le chapelet qui ouvre l'exposition est le seul à ne pas appartenir à la collection privée. Il s'agit d'un chapelet à 200 grains, correspondant à la célébration des vingt mystères de la vie du Christ et de Marie.