Face aux catastrophes naturelles, un « engagement commun et fort »

Discours de Benoît XVI au Corps diplomatique (6)

| 1430 clics

ROME, Lundi 7 janvier 2008 (ZENIT.org) - Face aux catastrophes naturelles, Benoît XVI demande aux Nations un « engagement commun et fort ».

« Ma pensée et ma prière se sont dirigées surtout vers les populations frappées par d'épouvantables catastrophes naturelles », souligne le pape dans son discours au Corps diplomatique.

Il mentionne les « ouragans » et les « inondations » qui ont « dévasté certaines régions du Mexique et de l'Amérique centrale, ainsi que des pays d'Afrique et d'Asie, en particulier le Bangladesh, et une partie de l'Océanie », et les « grands incendies ».

Il cite spécialement le voyage du cardinal secrétaire d'Etat, Tarcisio Bertone au Pérou fin août en disant : « Il m'a rapporté un témoignage direct des destructions et de la désolation provoquées par le terrible tremblement de terre, mais aussi du courage et de la foi des populations touchées ».

« Face à des événements tragiques de ce genre, il faut un engagement commun et fort, insiste le pape. Comme je l'ai écrit dans l'Encyclique sur l'espérance, « la mesure de l'humanité se détermine essentiellement dans son rapport à la souffrance et à celui qui souffre. Cela vaut pour chacun comme pour la société » (Encyclique Spe salvi, n. 38) ».

Anita S. Bourdin