Face aux changements climatiques, il faut se concentrer sur les pauvres

Réunion aux Nations unies le 22 septembre

| 1997 clics

ROME, Mercredi 2 Septembre 2009 (ZENIT.org) - La Coopération internationale pour le développement et la solidarité (CIDSE) et Caritas Internationalis, qui représentent la plus grande alliance humanitaire oeuvrant pour le développement dans plus de 200 pays, ont annoncé l'envoi d'une délégation à la réunion des Nations Unies sur les changements climatiques qui se déroulera à New York le 22 septembre.

Avec la CISDE et la Caritas, des responsables ecclésiaux et des experts du climat dans des pays développés et en voie de développement demanderont aux responsables internationaux de donner une plus grande priorité à un nouvel aménagement climatique.

« Nous les exhortons à penser aux populations les plus pauvres du monde, pour qu'une action courageuse serve à les défendre des impacts dévastateurs des changements climatiques », affirment-ils dans un communiqué envoyé à ZENIT.

Le cardinal britannique Keith O'Brien, chef de la délégation à New York, a affirmé : « Les pays riches ont sans équivoque le devoir moral de réduire leurs émissions et d'aider les pays en voie de développement qui ont déjà subi les conséquences de notre utilisation excessive de combustibles fossiles pour faire du profit ».

Les responsables mondiaux se rencontreront à New York pour mobiliser la volonté politique nécessaire pour « sceller un pacte » (« Seal a Deal ») à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se déroulera à Copenhague du 7 au 18 décembre prochains.