« Famille et procréation humaine » : Document du Conseil pontifical pour la Famille

| 243 clics

ROME, Mardi 6 juin 2006 (ZENIT.org) – « Famille et procréation humaine », c’est le titre d’un document du Conseil pontifical pour la Famille publié aujourd’hui: un document de quelque 60 pages et 5 chapitres.



Le texte a été disponible à la salle de presse du saint-Siège, mais sans avis préalable et sans conférence de presse de présentation: ce soir, il n’était pas encore disponible sur le site Internet du conseil pontifical, présidé par le cardinal espagnol Alfonso Lopez Trujillo, promoteur du rassemblement mondial des Familles avec le pape, à Valence, en juillet.

« Jamais comme aujourd’hui, fait remarquer le document, l’institution naturelle du mariage et de la famille n’a été victime d’attaques aussi violentes. De nouveaux modèles de familles sont sortis de courants radicaux ».

La loi est parfois appelée, déplore le document, à « légaliser des formes d’union qui déstabilisent le mariage et la famille ».

Parfois, c’est la morale qui est « mobilisée pour tenter de justifier les pratiques biomédicales qui séparent, dans l’union conjugale, la fin d’union de celle de la procréation, la sexualité de l’amour ».

Le document réaffirme que seule la famille fondée sur le mariage est le lieu adéquat à une « procréation responsable ».

L’Eglise est donc appelée à « proposer à tous les hommes la pensée chrétienne sur la procréation responsable et familiale ».

Dans le climat culturel actuel, le document diagnostique les deux menaces plus importantes dans le fait que « l’homme est seulement conçu comme un individu », et dans le fait que les manipulations de la science et de la technique sont « des préambules pour arriver à un homme fait par l’homme ».

Or, fait remarquer le conseil pontifical, « si l’homme s’arroge le pouvoir de fabriquer l’homme », on déclenche une tendance inexorable à l’auto-destruction.

L’individualisme et l’avortement font apparaître clairement une « éclipse de toute référence à Dieu », et constituent des menaces à prévenir.

« Les erreurs de l’homme et de la femme par rapport à la vie, sont avant tout des erreurs qui touchent leur relation à Dieu », souligne le document.

Il recommande au contraire à la pensée chrétienne de s’envoler sur les « deux ailes de la raison et de la révélation », pour une compréhension toujours plus profonde du mystère de la vie.

Il souhaite une nouvelle évangélisation qui passe par la famille, « première cellule liturgique », en « renforçant les liens entre les générations », et en « sauvegardent la tradition d’une communauté ».

Au micro de Radio Vatican, le cardinal Lopez Trujillo a évoqué le 25e anniversaire de son dicastère, et la recommandation du pape Benoît XVI à cette occasion

A propos de « l’hiver démographique » que traverse le continent européen, il déplorait: « On a peur de la vie! On explique donc que les époux ne doivent pas avoir peur de la vie, mais une pleine confiance dans la Providence de Dieu, du Dieu de l’amour, du Dieu qui enrichit le foyer familial par une vie nouvelle ».