Famille: Un dicastère pour mobiliser les forces en faveur de la Vie

"Il y a vingt ans…"

| 518 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 16 mai 2001(ZENIT.org) - Le cardinal Alfonso Lopez Trujillo, président du Conseil pontifical pour la famille, a évoqué hier, le vingtième anniversaire de l´Institut Jean-Paul II pour le mariage et la famille, et du Conseil pontifical pour la famille: un dicastère pour "mobiliser les forces vives de l´Eglise pour défendre les valeurs de l´institution familiale et de la vie", selon le titre repris aujourd´hui par L´Osservatore Romano en italien.



Le dicastère a été institué par le Motu proprio "Familia a Deo instituta" du 13 mai 1981, et l´Institut, déjà fondé, recevait une forme juridique par la Constitution apostolique "Magnum matrimonii sacramentum" du 7 octobre 1982 (Notre-Dame du Rosaire). La synode des évêques s´était réuni sur le thème de la famille du 16 septembre au 25 octobre 1980.

"Il y a vingt ans, dans l´après-midi du 13 mai 1981, jour où le Successeur de Pierre versait son sang Place saint-Pierre, Jean-Paul II avait l´intention d´annoncer publiquement la création de ce dicastère, ainsi que la fondation de l´Institut pontifical pour les études sur le mariage et la Famille qui porte son nom", rappelait le cardinal.

Pour le cardinal Lopez, la création du Conseil pontifical est en effet le fruit de la convergence de trois réalités: la célébration en 1980 de ce synode, l´expérience de Karol Wojtyla en tant qu´évêque de Cracovie, et les défis actuels.

A propos de la célébration, en 1980, du synode des évêques sur la mission de la famille chrétienne dans le monde contemporain, le cardinal Lopez rappelle que ses travaux devaient offrir, quelques mois plus tard, "après une élaboration attentive de la part du Saint-Père", l´Exhortation apostolique post-synodale "Familiaris consortio"."

Le cardinal mentionne aussi "la riche expérience du cardinal Karol Wojtyla, archevêque de Cracovie, qui avait donné une telle impulsion à la grande cause de la famille et de la vie. Le synode de Cracovie privilégie la pastorale de la famille".

Enfin, le cardinal Lopez Trujillo mentionne les "défis nouveaux et immenses" pour la famille en ces années qui conduisaient au nouveau millénaire, "dans une perspective pastorale, sous le signe de l´évangélisation, et l´élan ou projection culturelle, sociale et politique liée au bien commun de l´humanité, de tous les peuples".

L´Université pontificale du Latran avait organisé hier une journée d´étude présidé par son recteur, Mgr Angelo Scola, pour évoquer ces anniversaires. L´Institut Jean-Paul II pour le mariage et la famille compte aujourd´hui 4 sections à l´étranger, 10 centres affiliés qui le rendent présents dans les 5 continents, 2800 anciens étudiants, 214 professeurs, et 1200 étudiants.

A l´occasion de cet anniversaire, un amphithéâtre restauré a été inauguré par le cardinal Trujillo. Mgr Carlo Caffara, premier président de l´Institut et actuellement évêque de Ferrare a évoqué les commencements et le rôle de l´Institut dans la situation actuelle de la famille.

L´Institut sera reçu en audience par le pape Jean-Paul II le 31 mai prochain. Enfin, les 16-17 novembre, un IVe colloque de théologie morale sera organisé à l´Université du Latran (pour tout renseignement: info@pul.it).

Les Nations Unies célébraient aussi hier la Journée internationale de la Famille, sur le thème: "Familles et volontaires pour construire la cohésion sociale". Dans son message pour cette journée, le Secrétaire général de l´ONU, M. Kofi Annan a rappelé que "réciprocité, assistance, et solidarité appartiennent à l´esprit du bénévolat et sont le cœur de toute famille saine". Il souligne que la famille et les bénévoles revêtent un "rôle fondamental" dans a société. "Leur exemple, écrit-il, soutient la démocratie et promeut la paix".