FAO : Jean-Paul II demande une protection pour les populations indigènes

Message pour la Journée mondiale de l'alimentation le 16 octobre

| 1348 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 15 octobre 2004 (ZENIT.org) – Jean-Paul II demande une protection internationale pour les populations indigènes dans son message pour la Journée mondiale de l'Alimentation, célébrée le 16 octobre.



A cette occasion, le pape Jean-Paul II a adressé un message à M. Jacques Diouf, Directeur général de l’organisation de l’ONU pour l’Alimentation et l’agriculture http://www.fao.org/index_fr.htm sur le thème : "La biodiversité au service de la sécurité alimentaire".

"Il est important de rappeler que les populations indigènes, dont la culture et les connaissances sont liées à la biodiversité, courent le risque de disparaître en absence d'une protection adéquate", souligne Jean-Paul II.

Pour ce qui est du thème de cette journée, le pape fait remarquer qu’il s’agit d’une "façon concrète de lutter contre la faim et la malnutrition de tant de nos frères et sœurs".

"Pour atteindre une sécurité alimentaire correcte, il faut une juste gestion de la diversité biologique, de manière à garantir aussi les espèces animales et végétales", précise le pape.

"Malheureusement, déplore Jean-Paul II, de nombreux obstacles entravent l'action internationale pour la protection de la biodiversité. Et d'autres intérêts mettent en danger l'équilibre entre la souveraineté des états sur leurs propres ressources et la capacité des personnes et communautés à préserver et exploiter ces ressources selon leurs besoins réels".

"Il faut réaffirmer, sur la base de la coopération internationale, le principe de la souveraineté sur les ressources génétiques des divers écosystèmes, qui ne peut être exclusive ou cause de conflit", insistait Jean-Paul II.

Jean-Paul II rappelle la nécessité de protéger les droits des agriculteurs, "en garantissant leur participation aux décisions et en les encourageant à soigner la quantité comme la qualité des aliments".

Jean-Paul II évoque également l'importance du développement durable "et avant tout solidaire", en disant : "Comprise comme modèle capable d'inspirer les actions des particuliers, des gouvernements, des organismes et des institutions internationales et de la société plus généralement, la solidarité favorise une juste croissance des peuples et des pays".

"Le commandement du Créateur conduit l'humanité, afin qu'elle domine la terre et use de ses fruits, conclut le pape, mais elle doit le respect au projet de la création. L'action des hommes ne doit pas mettre en danger l'ordre de la nature".

M. Jacques Diouf a mentionné le message du pape dans son discours à la FAO en disant : "Un message du Pape Jean-Paul II soulignant l'importance de la biodiversité a été lu par Mgr Renato Volante, Observateur permanent du Saint-Siège auprès de la FAO. Le Pape fait observer que les célébrations de la Journée mondiale de l'alimentation contribuent, en attirant l'attention sur le problème de la faim et de la malnutrition, à libérer l'humanité de ce fléau".