Fatima : Apprendre les gestes qui font progresser le monde

L’évêque de Viseu s'adresse à des jeunes le 11 septembre

| 1241 clics

ROME, Jeudi 15 septembre 2011 (ZENIT.org) – C’est en évoquant les gestes qui font reculer ou progresser le monde, que l’évêque de Viseu (Portugal), Mgr Ilidio Pinto Leandro, a ouvert son homélie de dimanche 11 septembre, à Fatima. Il évoquait le 10ème anniversaire des attentats contre les Tours Jumelles du World Trade Center de New York, devant des centaines de jeunes participants au 38ème pèlerinage du « Movimento dos Convivios Fraternos ».

« La peur, la vengeance, le terrorisme, divisent le monde en sous-mondes et en blocs antagonistes, font du monde une jungle, où chacun a peur de l’autre », a-t-il dit au cours de son homélie, rappelant que ces gestes, présents dans l’Ancien Testament ont été depuis longtemps « surmonté par Jésus Christ ».

Ce sont des gestes comme ceux de Jésus, et comme ceux de Jean-Paul II qui a pardonné celui qui voulait le tuer, qui « font progresser et avancer le monde, permettent de construire l’avenir et sement l’espérance », a-t-il insisté avant d’appeler les jeunes à raffermir leur foi pour surmonter tous les obstacles d’une société aujourd’hui en crise, rongée et chaotique ».

En ce moment de difficulté, caractérisé par « l’inconstance et l’incertitude », dans un monde qui a besoin de changer « son paradigme de vie, ses repères de développement et ses systèmes d’organisation économique et sociale », Mgr Leandro invite les jeunes à « ne pas avoir peur » de la vie, du monde et de l’avenir. Il leur demande de les affronter, se faisant les messagers de « nobles idéaux ».

« Le monde et l’Eglise, a-t-il ajouté, ont besoin de jeunes insérés dans les divers secteurs de la vie sociale, économique, professionnelle, universitaire, juridique et politique, au langage et au comportement sérieux et authentiques, qui soient une référence pour le monde et l’Eglise, qui aspirent à des changements de l’intérieur basés sur les valeurs les plus profondes ».