Faut-il instituer des « ministres extraordinaires » de la Parole de Dieu ?

Un exemple des « rapports » des groupes de travail

| 1315 clics

ROME, Vendredi 17 octobre 2008 (ZENIT.org) - Pourquoi ne pas instituer des « ministres extraordinaires » de la Parole de Dieu, comme il existe des « ministres extraordinaires » de l'Eucharistie, hommes ou femmes, notamment pour porter la communion aux malades.

C'est l'une des proportions qui ont émergé des travaux en groupes linguistiques, et qui ont été présentées par Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque d'Albi, rapporteur d'un groupe francophone.

Ce même groupe a rappelé que la Terre Sainte constitue un « cinquième évangile », exhortant à ne pas abandonner les chrétiens de Terre Sainte, et à favoriser les pèlerinages.

A propos d'une éventuelle révision du lectionnaire , des évêques de ce groupe suggèrent que l'on puisse lire l'Ancien Testament aussi pour lui même et pas uniquement en parallèle avec un passage du Nouveau Testament. Le cardinal Barbarin avait souhaité, au début du synode que l'on lise la Bible « entière » (cf. Zenit du 7 octobre 2008).


« Le renouveau biblique dans l'Église catholique est encore récent, soulignait Mgr Carré dans son rapport avant de citer les suggestions de son groupe. Nous redécouvrons la Parole de Dieu et il nous faut revenir à la longue tradition d'interprétation qui remonte aux Pères de l'Église. Bien entendu, le contexte n'est plus le même. Dei Verbum, en s'appuyant sur le renouveau biblique, a donné des clefs d'interprétation encore trop peu connues. Il nous faut travailler à mieux faire connaître ce texte. Des propositions simples seront nécessaires pour que la Bible devienne la nourriture spirituelle de tous les membres de l'Église ».


Voici les propositions présentées par Mgr Carré :


1. Une lecture de l'Écriture qui commence en famille et se poursuit dans des soirées bibliques en paroisse. La célébration de semaines bibliques dans les diocèses prolongera cet effort.

3. Éduquer à une écoute vivante de la Parole de Dieu. Il faut que chaque croyant puisse transformer son coeur en une bibliothèque de la Parole. La Bible deviendra ainsi source vivante de la catéchèse (mémorisation à l'école de Marie, mise en musique de certains textes). Annoncer la Parole aux pauvres est l'objet premier de la mission de l'Église. Il est nécessaire d'élargir la notion de pauvreté pour en percevoir les différents aspects.

5. Des moyens pédagogiques, des supports en ligne (Internet) pour faciliter la compréhension des passages bibliques les plus difficiles.

6. Nous souhaitons une révision du lectionnaire.

7. On pourrait reconnaître - instituer - des ministres extraordinaires de la Parole. Ces ministres - catéchistes, lecteurs, animateurs de communautés de base, hommes et femmes - seraient spécialement préparés pour cette mission et délégués officiellement par l'évêque.

8. Lien intrinsèque entre Eucharistie et Parole
Dei Verbum a dit que l'Église prend le pain de la table de la Parole et de l'Eucharistie pour nourrir ses enfants. La Parole, c'est le Christ Jésus ; l'Eucharistie, c'est le Christ Jésus. Il serait bon de valoriser les rôles de serviteurs de la Parole (lecteurs, chantres, prédicateurs, etc.). Le Christ Jésus se donne par les serviteurs de la Parole et les célébrants de l'Eucharistie.

9. Diffusion de la Bible
Il faut tout faire pour assurer les traductions et la diffusion de la Bible dans le plus grand nombre de langues. Que les fédérations bibliques mondiales créent un fonds pour le soutien financier des projets bibliques grâce à un partage entre diocèses.

10. Comment assainir les rapports entre exégètes et théologiens?
Le véritable exégète doit être un humble serviteur de la Parole et s'ouvrir à l'Esprit de Dieu. Dans la formation des prêtres, il faudrait avoir plusieurs approches de l'Écriture: Lectio divina, exégèse.

12. Congrès mondial sur la Parole de Dieu
Que les congrès eucharistiques mondiaux donnent toute sa place à la Parole de Dieu, présence du Christ parmi nous.

13. Le dialogue avec les juifs
Une saine lecture juive de l'Écriture, attentive aux éditions critiques et à la datation des textes juifs, pourrait compléter la recherche du milieu de vie du texte biblique entreprise par la méthode historico-critique.

17. La Terre Sainte, cinquième évangile
Un pèlerinage sur les pas du Christ et des Apôtres permet de renouveler la foi.

20. La femme, "passeur" de la Parole
On souhaite que les femmes, et spécialement les mères de famille, aient une formation appropriée à cette condition de "passeur" de la Parole.