Festival de la communauté Shalom pour ses 30 ans

Rome vit déjà la joie de la JMJ de Rio de Janeiro

| 887 clics

Océane Le Gall

ROME, vendredi 11 mai 2012 (ZENIT.org) – La communauté catholique Shalom fête ses 30 ans et organise à Rome un festival pour vivre "la joie de la prochaine Journée mondiale de la jeunesse (JMJ) à Rio de Janeiro", pour et avec les jeunes, qui sont "le présent de l'Eglise et de l'humanité".

La ville de Rome vivra en effet, du 16 au 23 mai, au rythme des célébrations de la communauté Shalom, qui est née au Brésil, à Fortaleza, en 1982.

Reconnue comme association internationale de fidèles le 13 mars 2007, la communauté attend désormais l’approbation définitive de ses statuts par le Saint-Siège.

Les membres de Shalom, hommes et femmes de différents états de vie, ont pour but l’évangélisation et la formation des croyants. Ils sont présents dans plus de 40 diocèses au Brésil et sont implantés en Italie, en Suisse, en France, au Canada, en Uruguay et en Israël.

Parmi les évènements les plus attendus à Rome : le Festival de musique et d’art « Halleluya » de samedi 12 mai, sur la place Farnèse, qui s’adresse particulièrement aux jeunes et dont le climat de "joie et de fête" donnera "un avant-goût de la prochaine JMJ de Rio de Janeiro en 2013".

L’événement est placé sous les auspices de la capitale italienne et du vicariat de Rome. Il a été présenté à la presse le 10 mai au Capitole, en présence de Moysès Louro do Azevedo Filho, fondateur de la Communauté catholique Shalom, du P. Maurizio Mirilli, responsable du Bureau de la pastorale des jeunes au Vicariat de Rome, du P. Anisio Jose Schwirkowski, représentant du Comité d'organisation de la JMJ 2013, et d’Amir Franco de Sabarbuda, ambassadeur brésilien près le Saint-Siège.

Le maire de Rome, Gianni Alemanno, était représenté par l’assesseur à la famille, à l’éducation et aux jeunes de la ville, Gianluigi De Paolo.

« Les jeunes sont les enfants bien-aimés du Christ, du pape et de l’humanité (…) ils ne sont pas seulement l’avenir, ils sont le présent de l’Eglise et de l’humanité », a déclaré Moyses Azevedo, l’organisateur.

« Rome peut apprendre de l’expérience brésilienne la joie et l’enthousiasme de la transmission la foi », a confié de son côté le P. Maurizio Mirilli qui a rappelé qu’il n’y a pas de « chrétien authentique » sans « joie concrète », cette même joie que la communauté Shalom « exprime pleinement au travers de ses jeunes missionnaires ».

Le P. Anisio Jose a rapellé que les préparatifs de la prochaine JMJ de Rio avaient déjà commencé : 20.000 jeunes bénévoles se sont déjà présentés, soit un tiers de ceux que prévoit l’Eglise d’ici à la fin de l’année, pour accueillir les jeunes du monde entier lors de la rencontre de juillet 2013.

L'ambassadeur Almir Franco de Sabarbuda a expliqué que le Brésil est au centre de divers évènements mondiaux dont Rio +20, la JMJ, la coupe du monde de football et les jeux olympiques. Mais « sans aucun doute, je dirais que la JMJ est la plus importante de tous ces rendez-vous, car c’est la seconde fois que ce pays, à grande majorité catholique, recevra le Saint-Père », a-t-il ajouté.

Le représentant du maire Gianluigi de Paolo a conclu les interventions en remerciant la communauté Shalom du « beau cadeau » qui sera offert aux jeunes de Rome, soulignant que nombre d'entre aux se souviennent de la veillée de l’An 2000 à Tor Vergata. Lui-même, a-til confié, n’oublie pas la phrase prononcée ce jour-là par Jean Paul II : « Vous ne vous résignerez pas ».

« Des paroles qui résonnent encore fort dans mon cœur », a-t-il dit, et « qui sont pour la génération d’aujourd’hui plus vives que jamais. Les jeunes ont aujourd’hui besoin de cet enthousiasme, de cette joie pour porter un nouveau regard d’espérance sur leur avenir ».