Fête bouddhiste de Vesakh : Message du card. Tauran sur le respect de la vie

| 1683 clics

ROME, Lundi 17 mai 2010 (ZENIT.org) - « Le respect de la vie humaine chez les Chrétiens et les Bouddhistes comme fondement du respect de toute vie » : c'est le thème du message annuel du conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux aux Bouddhistes à l'occasion de la fête du Vesakh. Le message explique pourquoi l'Eglise promeut un « développement humain intégral ».

Le message, signé par le cardinal Jean-Louis Tauran, président du dicastère et par Mgr Pier Luigi Celata, secrétaire est publié ce 17 mai par la salle de presse du Saint-Siège (cf. ci-dessous in Documents pour le texte intégral en français).

« Les chrétiens, comme les bouddhistes, ont un profond respect de la vie humaine », constate le cardinal Tauran. Il juge donc « crucial » de mobiliser les efforts dans le sens d'une « responsabilité écologique » tout en « réaffirmant aussi nos convictions partagées au sujet de l'inviolabilité de la vie humaine, à chaque étape et en chaque état, de la dignité de la personne et de la mission unique de la famille comme premier terrain d'apprentissage de l'amour de l'autre et du respect de la nature ».

Le message évoque « la crise environnementale qui a déjà causé de notables difficultés et souffrances dans le monde entier ».

«  L'Église catholique, souligne le message, considère la protection de l'environnement comme intimement liée au thème du développement humain intégral ; et pour sa part, elle s'investit non seulement en faveur de la protection de la terre, de l'eau et de l'air comme dons destinés à chacun, mais également pour encourager d'autres à s'unir aux efforts de protection de l'humanité contre son autodestruction ».

Le message insiste sur la « responsabilité vis-à-vis de la protection des ressources de la nature, comme celle du respect des uns envers les autres », parce qu'elle « découle de la loi inscrite dans le cœur de tous les hommes et de toutes les femmes ».

« Lorsque l'écologie humaine trouve sa place dans la société, l'environnement en bénéficie également », rappelle le message en citant l'encyclique de Benoît XVI « Caritas in Veritate » n. 51).

Enfin, le cardinal Tauran souhaite que Bouddhistes et Catholiques puissent « ensemble, favoriser une relation saine entre les êtres humains et l'environnement » et intensifier leurs efforts dans ce sens.

Cette fête de Vesakh se célèbre le 27 mai prochain. Communément appelée « fête des moissons », elle célèbre la naissance, l'éveil et la mort - Paranirvana - du Bouddha. Ces trois événements auraient eu lieu, selon la tradition bouddhique, le même jour. La communauté bouddhiste - la Sangha - se réunit ce jour-là pour méditer sur ces trois moments de la vie du Bouddha afin de puiser de nouveau à la source de son inspiration.

Anita S. Bourdin