Fête de la Gendarmerie du Vatican et adhésion à Interpol

Collaboration nouvelle avec l’Italie

| 1403 clics

ROME, Dimanche 28 septembre 2008 (ZENIT.org) - Le Vatican adhère à Interpol et prépare un accord avec l'Italie. L'annonce a été faite par le commandant du Corps de la Gendarmerie pontificale, Domenico Giani, à l'occasion de la fête de la Gendarmerie dont le saint patron est l'Archange saint Michel.

La fête de l'Archange saint Michel a été célébrée aujourd'hui dans les jardins de la résidence pontificale de Castel Gandolfo, rapporte Radio Vatican. Quelque 500 personnes étaient invitées, représentant les autorités civiles, militaires et ecclésiastiques, en présence du cardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone, du président du gouvernorat de la Cité du Vatican, le cardinal Giovanni Lajolo, du secrétaire général, Mgr Renato Boccardo, et des cardinaux Raffaele Farina, Jean-Louis Tauran, Andrea Cordero Lanza di Montezemolo, expert en haraldique et qui a dessiné le blason de la Gendarmerie, et de Mgr Marcello Semeraro, évêque d'Albano.

D'ici le 10 octobre, Mgr Boccardo signera, à Saint-Petersbourg, un protocole d'adhésion de la Gendarmerie vaticane à Interpol, qui réunit des corps de police internationaux.

Il y a deux ans déjà un représentant de la Gendarmerie a participé aux travaux de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE).

D'autre part, « un accord de coopération » est également en cours d'élaboration avec la police italienne, étant donné « la recrudescence de phénomènes criminels ».

Benoît XVI est venu dans les jardins de la résidence un moment pour une brève salutation. Le pape a remercié sa Gendarmerie pour sa « compétence » et son « dévouement » dans ce service rendu à l'Eglise.

La fête avait commencé par la messe présidée par le cardinal Lajolo accompagné de l'aumônier, Mgr Giulio Viviani.

Elle s'est poursuivie par la bénédiction et la remise du nouvel étendard, et la projection d'un film sur l'histoire de ce corps de police du Vatican.

Récemment, deux unités ont été créées pour la lutte contre le terrorisme de façon à pouvoir intervenir en situation à haut risque.

En Italie et à Rome la gendarmerie collabore avec les forces de sécurité italiennes et avec les polices locales lors des déplacements du pape à l'étranger.