Fête de trois des premiers saints de Chine

Refus d'apostasier: décapités

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1571 clics

Le martyrologe romain fait aujourd’hui mémoire des 120 saints martyrs de Chine morts entre 1648 et 1930, parmi eux: Agathe Lin Tchao, Jérôme Lou Tin Mey et Laurent Ouang (†1858).

Ils ont été béatifiés le 24 novembre 1946 par le pape Pie XII, et ils ont été canonisés à Rome par Jean-Paul II, le 1er octobre de l’An 2000.

A Mao Keou, village de la province de Kouy Tcheou, le christianisme fleurissait depuis 1852. Enseignante et catéchiste originaire de Ma Chang, Agathe Lin Tchao, 41 ans, avait repoussé les propositions de mariage pour se consacrer à Dieu et à la mission.

Né à Mao Keou, Jérôme Lou Tin Mey, 48 ans, venait d'une famille païenne et s'était converti. Il était devenu catéchiste, et, de village en village, il avait conduit plus de 200 personnes à la foi.

Laurent Ouang, 47 ans, venait d'une famille chrétienne de Kouy Yang. Il était marié et avait cinq enfants. Il était également catéchiste.

Ils projetaient la construction d'une église. La première pierre était posée. Mais l'oncle et un cousin de ce dernier désapprouvaient le projet. Ils les dénoncèrent auprès du mandarin Tai Lou Itche.

Le mandarin leur demanda de renoncer à leur religion, ils refusèrent. Le lendemain, le mandarin les fit comparaître à nouveau, en même temps qu'Agathe Lin. A nouveau, ils refusèrent d'apostasier, et ils furent décapités à Mao-Keou, le 28 janvier 1858.