Finances : accord de coopération avec l'Argentine

Pour une collaboration "fructueuse" contre le trafic d'argent

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 291 clics

L’Autorité d’information financière (AIF) du Saint-Siège a signé un accord avec son homologue argentine, au Vatican, ce 24 juin 2014.

Cet accord avec la « Unidad de Información Financiera of Argentina » (UIF) a été signé par René Bruelhart, directeur de l'AIF et José Sbattella, président de l'UIF, précise un communiqué du Vatican.

M. Bruelhart salue « une étape importante » qui renforce le soutien du Saint-Siège « aux efforts mondiaux de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme ». Exprimant sa « satisfaction », il espère « une coopération fructueuse avec l'Argentine, bénéfique pour les deux parties ».

Le modèle de l'accord est celui prévu par le groupe Egmont, qui est l’organisation mondiale des Unités d’information financière. Il prévoit la réciprocité et la confidentialité dans le but de lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme à travers les frontières.

Instituée par Benoît XVI en décembre 2010 pour la prévention et la lutte contre les activités illégales dans le secteur financier, l’AIF est devenue membre du groupe Egmont en juillet 2013. Elle a déjà conclu des accords avec les unités d’information financière des États-Unis, d’Australie, de Chypre, de Belgique, d’Italie, d’Espagne, de Slovénie, d’Allemagne, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de France, de Malte, de Roumanie, de Pologne et du Pérou (cf. Zenit du 9 juin 2014).