Finances : accords de coopération avec six pays

Royaume-Uni, France, Malte, Roumanie, Pologne et Pérou

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 256 clics

L’Autorité d’information financière (AIF) du Saint-Siège a signé un accord pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme à travers les frontières, avec le Royaume-Uni, la France, Malte, la Roumanie, la Pologne et le Pérou.

C’est René Brülhart, directeur de l’AIF, qui signé ces accords, lors de la 22e réunion plénière du Groupe Egmont qui s'est tenue à Lima, au Pérou, du 1er au 6 juin 2014. L’AIF est en effet devenue membre du Groupe Egmont, l’organisation mondiale des Unités d’information financière, en juillet dernier.

« La signature de ces protocoles d'entente élargit constamment notre réseau de coopération et facilitera davantage nos efforts communs pour lutter contre le blanchiment », déclare René Brülhart dans un communiqué.

Le modèle de l'accord est celui du Groupe Egmont, qui prévoit la réciprocité et la confidentialité dans le but de lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

L'AIF a été instituée par Benoît XVI en décembre 2010 pour la prévention et la lutte contre les activités illégales dans le secteur financier. Elle a déjà conclu des accords avec les unités d’information financière des Etats-Unis, d’Australie, de Chypre, de Belgique, d’Italie, d’Espagne, de Slovénie, d’Allemagne et des Pays-Bas.

Le pape François a renouvelé le Conseil de direction de l'AIF avec cinq nominations le 5 juin dernier (cf. Zenit du 6 juin 2014).