« Fonds d'accueil » pour la VIIe Rencontre des familles

« Personne ne doit être exclu »

| 1067 clics

Anne Kurian

ROME, lundi 19 mars 2012 (ZENIT.org) – Un “fonds d'accueil pour les familles du monde” vient d’être créé pour la VIIe rencontre des familles à Milan (30 mai-3 juin), car « personne ne doit être exclu ».

En outre, plus de 3.000 bénévoles sont déjà mobilisés pour cette rencontre, qui inaugurera notamment « une foire de la famille », où des exposants présenteront leur engagement pour la famille.

Le « Fonds d’accueil » est administré par la Fondation Milan Familles 2012, afin d’aider les familles qui n’ont pas les moyens de participer à Ia rencontre, qui aura lieu à Milan 2012, et culminera par la venue de Benoît XVI. 

 « Aidez une famille non italienne à se mettre en chemin vers Milan. Aidez-nous à n'exclure personne », tel est le slogan du nouveau « Fonds d’accueil ». Les familles qui seront présentes à Milan viennent en effet « du monde entier », précise un communiqué de la Fondation, et certaines « de pays très pauvres » ou de lieux « très lointains et mal reliés avec l'Italie ».

Moins de deux semaines avant la clôture des inscriptions – fixée au 31 mars 2012 – déjà 73 nations différentes ont été enregistrées, dont Haïti, le Zimbabwe et la Malaisie. La Fondation Milan Familles 2012 utilisera les donations pour couvrir les dépenses du voyage de pèlerins certifiés par des missionnaires ou des responsables d’églises locales.

Ouverture et hospitalité

«La rencontre des familles, fidèle à sa vocation internationale, d’ouverture et d’hospitalité, n’accepte pas de rester une promesse de joie seulement pour ceux qui peuvent se payer le voyage », déclare le porte-parole de la Fondation Milan Familles 2012, mais elle doit être « une réelle expérience de partage accessible à toutes les familles ». Même les familles les plus pauvres, insiste-t-il, doivent pouvoir être « entendues », « apporter leur histoire à Milan et partager leurs difficultés ».

La newsletter mensuelle de la Fondation annonce par ailleurs que « plus de 3.000 personnes ont déjà donné leur disponibilité pour du bénévolat ». Agés de 18 à 70 ans, ils répondent à l'invitation du cardinal Angelo Scola, archevêque de Milan : 84 % de ces bénévoles vient d'Italie, 3 % vient d'Europe, et 13 % du reste du monde. 

Les organisateurs espèrent encore « 2.000 volontaires », pour des travaux de traduction, graphisme, vidéo, assistance spécialisée aux handicapés et aux personnes âgées, animation et surveillance.

La Fondation propose trois types de volontariat : les “volontaires au long cours” – au minimum trois mois ; les bénévoles sur “période moyenne” – 3 mai - 4 juin ; enfin, les bénévoles de période “brève” – 25mai - 4 juin. Toutes ces personnes sont formées. Dernièrement, par exemple, plus de 1.200 volontaires ont participé à l'opération “Cent jours comme bénévoles”, une série de quatre rencontres dans le diocèse de Milan. Sous peu, il sera même proposé un cours d'e-learning pour la « formation à distance ».

Famille, témoignez !

Sont prévus également 150 chefs d’équipe, pour encadrer des groupes d’une vingtaine de bénévoles. Le cardinal Angelo Scola les a rencontrés les 4 et 5 février derniers, leur rappelant le véritable sens de leur engagement : « si nous ne récupérons pas le sens du pour Qui nous le faisons, à savoir le Christ, nous n'atteindrons jamais notre objectif. Il faut être conscients qu'à la base de tout il y a le Seigneur, et en informer les autres, même dans l'activité d'organisation et de bénévolat ».

Le cardinal les a également invités au témoignage, « parce que vous croyez, nous croyons, en la famille (…) union entre un homme et une femme, stable, fidèle et ouverte à la vie ».

Enfin, notons que dans le cadre de la rencontre mondiale, sera proposée une « initiative inédite » en Italie : une « foire de la famille », où des exposants « qui travaillent dans le domaine de la famille » présenteront notamment leurs produits, services, pour « montrer des expériences du bien en faveur de la famille ». Plus de 50.000 visiteurs y sont attendus.