Football: l' "Albiceleste" et les "Azurri" chez le pape

Audience ensemble le 13 août, avant un match amical

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 999 clics

Match amical à Rome entre le club argentin de football, l' "Albiceleste" et l'équipe nationale italienne des "Azurri" le 14 août: le pape François n'ira pas évangéliser le stade olympique - l'Olimpico -, mais la veille, il recevra les deux équipes, ensemble, au Vatican en la salle Clémentine, annonce le père Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège.

Depuis son élection, le pape ne cache pas son attachement au San Lorenzo de Buenos Aires, et réciproquement.

Et lors de la JMJ, le 25 juillet, le pape a adressé un message aux sportifs, à l'occasion de la bénédiction des drapeaux des Jeux olympiques à l'Hôtel de Ville de Rio de Janeiro. Le Brésil accueillera les jeux en 2016 et la Coupe du monde de football en 2014. Le pape a souhaité, sur son compte Twitter @Pontifex_fr "que le sport soit toujours un moyen d’échange et de croissance, et jamais de violence ni de haine".

Plus encore, il a déclaré, lors de la veillée du 28 juillet à Copacabana - rebaptisée "Papacabana" - "Jésus nous offre quelque chose de meilleur que la Coupe du monde ! Il nous offre la possibilité d’une vie féconde et heureuse, il nous offre aussi un avenir avec lui qui n’aura pas de fin, la vie éternelle". 

Et à plusieurs reprises il a emplyé des métaphores du football: il leur a demandé de "s'entrâiner" pour suivre le Christ et il leur a proposé des exercices pour cela. Il les a invité à "jouer en avant", à "botter vers l'avant"!

Et à son retour il a déposé sur l'autel de la Vierge Marie, à Sainte-Marie-Majeure un maillot et un ballon.

C'est une tradition que la relation cordiale entre les papes et les équipes de football. Lors du Jubilé des sportifs, en l'An 2000, le pape Jean-Paul II avait assisté à un match amical qui opposait de façon très symbolique une équipe faite des frères ennemis de Rome - la Roma et la Lazio - et une équipe internationale, à l'Olimpico. Les deux clubs avaient rencontré le pape et lui avaient remis un maillot de leur "squadra" portant le nom de Wojtyla.

Et lorsque le pape Benoît XVI a été élu, il a reçu la visite de la grande figure historique du Bayern de Munich - son ancien diocèse - , Franz Beckenbauer.