Football: l'évêque de Rome témoin de paix

Les deux clubs de son diocèse reçus en audience

Rome, (Zenit.org) | 721 clics

L'évêque de Rome sera témoin de paix dans le monde souvent violent du football romain: une frontière de la Nouvelle évangélisation!

Il pourrait recevoir en audience les équipes des deux clubs de Rome « la Roma » et « la Lazio » lors du "derby" du 26 mai prochain, à 18h00.

La rencontre avec le pape devrait avoir lieu le 22 mai, avec les présidents des clubs (James Pallotta et Claudio Lotito), les entraîneurs (Aurelio Andreazzoli et Vladimir Petkovic) et les capitaines (Francesco Totti et Cristian Daniel Ledesma).

Ce « derby », qui opposera les deux clubs de la Ville éternelle, « la Roma » et « la Lazio », et permettra l’entrée directe du club vainqueur au championnat européen de l’année prochaine, est déjà annoncé comme le match « le plus chaud de l'année ».

Deux semaines avant le jour J, l’ambiance est tendue et les forces de l’ordre se préparent à faire face aux risques de débordements de ce qui est considéré dans le monde sportif comme « l'une des rivalités les plus importantes d'Italie ».

Pour tenter d'apaiser les supporters des deux camps, le pape François a été sollicité par les deux clubs qui craignent que la ville soit mise à feu et à sang ce jour-là.

Ces derniers ont officiellement envoyé une demande au Saint-Siège afin que des délégations des deux camps soient reçues par le pape, en premier lieu pour le saluer mais dans l’espoir aussi que le pape François puisse tenter de calmer les esprits, dans l’esprit « d’artisan de paix » de saint François d’Assise, dont il porte le nom.

L’audience avec le pape François est un des maillons stratégiques du programme mis en œuvre par les deux clubs pour calmer les tensions, entre spots publicitaires et initiatives de bienfaisance comme « Le match du cœur », où les joueurs agissent ensemble. En préparation également : « une troisième période » pour l’équipe gagnante,  laquelle permettra aux supporters des deux clubs de sortir à des moments différents.

Les responsables de ces initiatives souhaitent que « la Roma » et « la Lazio » donnent un signal pacifique sur le terrain et que ces deux équipes soient vues à l’extérieur comme un exemple à imiter, en rappelant qu’une finale est d’abord et avant tout du sport et un loisir.

Traduction d’Océane Le Gall