Football: Saha et Totti émus par le pape

Préparation au "Derby" de Rome

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 585 clics

Le pape François a reçu ce matin en cadeau deux nouveaux maillots de footballeurs portant son nom et le numéro "1": ceux de "la Roma" - rouge et or - et de "la Lazio" - blanc et bleu ciel -, remis respectivement par l'Italien Francesco Totti et le Français Louis Saha. 

Cette rencontre manifeste que le pape n'a certainement pas renoncé à apporter l'Evangile aussi au monde du foot. Il a en effet salué ce mercredi matin, 22 mai, place Saint-Pierre, au terme de l'audience générale, deux délégations des clubs de football de l'AS Roma et de la SS Lazio qui se défieront lors du "Derby" de dimanche prochain, 26 mai: une petite reproduction de la Tim Cup a été remise au pape par le président Beretta. 

La délégation de la Lazio était conduite par le président Lotito et l'attaquant français Louis Saha. La délégation de la Roma était conduite par le président James Palotta, le PDG Italo Zanzi, le capitaine Francesco Totti et l'entraîneur Aurelio Andreazzoli.

"J'ai eu l'impression, a avoué Totti, d'avoir à faire avec une personne humble. Il m'a transmis sécurité et humanité. Le pape a mis tout le monde à l'aise. Lui remettre le maillot rouge et or a été une expérience unique."

Le président Palotta a confié pour sa part venir d'une famille catholique et que la rencontre avec le pape a été "une des expériences les plus émouvantes jamais vécues". Le pape a béni le nouveau logo de la Roma: "La bénédiction du pape François portera certainement chance à notre équipe. La rencontre d'aujourd'hui est le symbole de l'union d'intention des deux sociétés pour le match: on espère surtout qu'il sera caractérisé par le fairplay et la légalité".

La Roma vient en effet d'écoper d'une amende de 50 000 euro et d'un match sans supporteurs pour "discrimination raciale" après des chants contre Mario Balotelli, joueur italo-ghanéen.

Emotion aussi pour Aurelio Andreazzoli qui a déclaré: "Participer à un moment pareil est sûrement une expérience qui n'a pas d'égal. J'ai beaucoup apprécié l'humanité du pape et je garderai ses paroles toujours sans non coeur".

Pour M. Zanzi, "la visite d'aujourd'hui a mis en évidence les choses les plus importantes de la vie: la paix, la confiance, l'harmonie. Le pape François a la capacité extraordinaire de transmettre ces valeurs par ses paroles. Aujourd'hui, je me sens honoré d'avoir pris part à une telle rencontre".

Quant à "la Lazio", elle jubile depuis que L'Osservatore Romano a révélé que le pape soutenait non seulement son cher San Lorenzo de Almagro, mais aussi la Lazio, connue grâce à une femme âgée qui tenait sa maison dans les années soixante.

"C’est un honneur de ressentir l’extraordinaire chaleur humaine et l’humilité de cet homme", explique sur son compte Twitter l’attaquant français du club romain, touché d’avoir remis le maillot de son club au pape François.

Le club confirme le désir exprimé par le pape d'assister au Derby de dimanche, mais, sécurité oblige, ce ne devrait pas être possible. Peut-être avant la fin du championnat? Le pape réussirait à mettre d'accord les supporteurs des différentes équipes, en donnant le ton de l'Evangile, jusqu'aux périphéries des stades.

Les forces de l’ordre étaient nombreuses autour de la place Saint-Pierre - comble de 50 000 visiteurs - afin de prévenir tout incident entre supporteurs des deux clubs rivaux.