Formateur de séminaristes dans la clandestinité

Et martyr du nazisme

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 605 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire du bienheureux prêtre polonais Romain Sitko, figure de la résistance at nazisme et martyr (1880-1942).

Prêtre du diocèse de Tarnow, il était devenu recteur du grand séminaire de la ville. Il se fit estimer et aimer par ses séminaristes comme pasteur d'âmes plein de ferveur et comme éducateur.

Fidèle au ministère qui lui avait été confié, il ne voulut pas l'abandonner lorsque la Pologne fut envahie en septembre 1939 par le troupes du IIIe Reich. Il continua donc à former ses séminaristes au sacerdoce, dans la clandestinité.

Mais cette activité attira sur lui la vindicte de l'Occupant et il fut arrêté par la Gestapo, la police politique nazie, moins de deux ans plus tard, le 22 mai 1941.

Il fut condamné à être déporté au camp d'extermination d'Auschwitz. Il y fut tué par un agent des "Sturmstaffeln", les SS, le 17 octobre 1942. En effet, exténué, il s'était écroulé au cours des travaux imposés aux prisonniers, et le SS lui brisa la nuque d'un coup de botte.

Il a été béatifié par Jean-Paul II à Varsovie, le 13 juin 1999, parmi les martyrs polonais du nazisme.