France: 50 000 chapelets pour la Famille et la Vie

Une initiative de la Famille missionnaire l'Évangile de la Vie

| 1831 clics

Propos recueillis par A. Bourdin

ROME, vendredi 21 septembre 2012 (ZENIT.org) – La Famille missionnaire l’Évangile de la Vie lance une nouvelle initiative intitulée « 50 000 chapelets aux intentions de la Famille et de la Vie » : l’abbé Hubert Lelièvre en explique les enjeux aux lecteurs de Zenit.

Zenit - Pourquoi une initiative pour la famille et la vie maintenant?

Abbé Hubert Lelièvre - Parce qu'il y a plus que jamais urgence face au travail de "sape" contre la famille comme disait Benoit XVI au Liban le 15 septembre dernier, ou face aux "conspirations contre la vie", comme le dénonçait Jean Paul II dans Evangelium Vitae. Oui, il y a urgence de prendre et de reprendre son chapelet en main et de prier. D'implorer la Miséricorde par celle qui en est la Mère. Au matin du monde Dieu a créé l'homme et la femme, c'est la grammaire commune à tous les êtres humains. Aujourd'hui, au nom de la perversion de l'intelligence, au nom de l'orgueil de s'ériger en maître de la vie, au nom de l'idéologie, on voudrait nous imposer un autre logiciel, un autre code génétique que celui qui nous a été donné au matin du monde, par le Créateur.

Les effets sont et seront dévastateurs. La société elle-même en perd son harmonie (Cf. Benoît XVI au Liban, le 15 septembre 2012). La grammaire commune, la loi naturelle est inscrite au cœur de chaque personne humaine. Rien ni personne ne peut effacer cette douce Présence amoureuse inscrite au plus profond du cœur de l'homme qu'est sa conscience, son sanctuaire intérieur... Je peux la nier, je peux refuser qu'elle agisse en moi et me transforme. C'est l'usage de ma liberté. C'est ma responsabilité. Mais le toucher de Dieu est gravé en chaque homme, en chaque femme. En chaque famille composée d'un papa et d'une maman. Puisque le premier regard d'amour de Dieu sur la Création, c'est une famille : un homme, une femme. Et Dieu Lui-même a choisit pour venir nous sauver, de naître dans une famille, chez Joseph et Marie.

Et puis, je ne peux oublier qu'une cascade d'anniversaires se présente à nous cet automne : les 10 ans des Mystères Lumineux. Les 50 ans de l'ouverture du Concile Vatican II. Les 20 ans du catéchisme de l'Eglise Catholique. L'ouverture de l'Année de la Foi. Le Synode sur la Nouvelle Evangélisation. Quels dons de Dieu notre Père ! Quels dons pour la vitalité de l’Église ! En 2002, Jean Paul II avait écrit une Lettre sur la prière du Rosaire, ajoutant, au lendemain des attentats du 11 septembre où le Mal a frappé, dans ce monde de ténèbres, Jean Paul II ouvrait à la Lumière, ajoutant au Rosaire, 5 Mystères Lumineux : le Baptême de jésus, les Noces de Cana, l'Annonce du Royaume, la Transfiguration de Jésus, le don de l'Eucharistie.

Pourquoi cette « arme » de la prière du chapelet?

Quand des enfants s'affranchissent de la paternité, préférant aller dépenser, gaspiller leur héritage (Cf. Lc 15), voulant changer de logiciel ou de tablette "prêts à sacrifier leurs liens les plus saints sur l’autel de l’égoïsme mesquin de la nation, de la race, de l’idéologie, du groupe, de l’individu" (Cf. Benoît XVI, à Fatima, le 13 mai 2010), vient un jour où, faisant l'expérience d'un vide intérieur, d'une solitude intérieure, ils savent qu'il y a toujours le cœur d'une Mère qui continue de battre pour eux. Une maman reste maman. Son coeur de maman m'aime, quoique je devienne dans la vie. Il y a une alliance très forte entre le coeur d'une maman et son enfant. Le cœur de la Sainte Vierge rejoint cette mémoire d'amour, cette mémoire du cœur de l'enfant, de chaque enfant que nous sommes. Pour éveiller, réveiller cette mémoire qui dort : je suis créé à l'image et ressemblance de Dieu. Une dignité incomparable m'habite. Je suis passionnément aimé de mon Père. Il m'attend au Ciel, si je me laisse sauver par son Fils Jésus.

Alors, quel usage de ma liberté est-ce que je fais ? Il y a là un véritable appel à la conversion du cœur. La prière du chapelet apaise notre cœur. Et l'ouvre à la Présence de Dieu notre Père. Et puis, il n'y a rien de plus concret que le chapelet : chaque moment de la vie de Jésus et de Marie contemplé, en fait, moi aussi dans ma propre vie, j'ai des moments de joie, de lumière, de douleurs et de gloire. Alors, Marie vient envelopper tous ces moments de ma vie.

Quel plus beau cadeau pour des enfants que de surprendre leurs parents prier, à genoux, le chapelet au pied de leur lit ! Une famille qui prie le chapelet restera unie, traversera tempêtes, tremblements de terre, tsunamis de la vie.

Le chapelet est l'arme la plus efficace après la Messe et la confession. La prière, la prière du chapelet est l'arme la plus redoutée du démon, qui déjoue ses plans (cf. Benoît XVI, 15.8.2006 - 15.8.2007 -22.7.2012 - 12.9.2012). Il suffit d'aller à Pontmain, Lourdes, Pellevoisin, à La Salette, au Laus pour voir la fécondité du chapelet !

C'est un élément important de l'Année de la foi?     

Passer la Porte de la Foi, entrer dans la Porte de la Foi par les Mystères du Rosaire, me semble un itinéraire spirituel et humainparticulièrement concret et riche de fruits. La prière du chapelet est le résumé de tout l’Évangile. Par conséquent, humblement, en répétant ces Ave Maria, mon âme s'ouvre à la Grâce. Elle agit en moi, en ma famille, ma paroisse etc. Une catéchèse fabuleuse nous est proposée pour grandir dans la foi, en partant des Mystères du Rosaire. C'est une prière qui transforme ma vie, spirituellement et humainement.

Aux chercheurs du Christ, à ceux qui, de plus en plus nombreux, regardent vers l’Église, ce qu'elle vit, ce qu'elle témoigne, le Rosaire est une porte simple, humble, et si surprenante de paix dans un monde troublé, de douceur dans un monde violent, de lumière dans un monde où règne le mensonge, de fraicheur et de pureté dans un monde hyper érotisé, pour vivre "la délicatesse et la droiture des cœurs purs" (cf. Benoît XVI aux jeunes au Liban, samedi 15 septembre 2012).

Qu'est-ce qui vous a inspiré chez Jean-Paul II?

Le voir prier m’a bouleversé, marqué profondément comme quand on grave quelque chose dans du marbre. J'ai été à son école eucharistique et mariale. J'ai été à son école de la Miséricorde et de la compassion. Je me souviens de cette petite fille de 8 ans, Marzia, atteinte du sida. Elle m'avait demandé de la conduire "dans la maison du Pape", avant de mourir. Je ne peux oublier leurs regards, oui, cette étreinte de leurs âmes !

Voir Jean-Paul II vivre sa Messe le matin chez lui. Le voir pleurer, comme à Ars en 1986, j'étais tout à côté de lui près du Saint Curé, un bref moment. Le voir prier son chapelet. Je me souviens, jeune prêtre, nous allions souvent prier avec le Pape le chapelet, le premier samedi du mois. Nous touchions du doigt son affection pour Notre Dame. On avait l'impression de les surprendre se parler "en live" se voir "en live". Il n'a rien fait dans sa vie, sans en avoir parlé à la Sainte Vierge avant. Une confiance, un abandon. Une joyeuse et profonde complicité. Jean-Paul II avait des yeux qui semblaient La voir ! Un regard marial ! Dès qu'il avait un instant, il sortait le chapelet de sa poche. Ils étaient connectés ! Et puis j'ose, j'espère qu'un jour nous connaîtrons un peu mieux comment la Vierge Marie était présente auprès de lui, au cours de son pontificat.

Qui espérez-vous mobiliser?

En proposant que soient distribués 50 000 chapelets avec un feuillet explicatif, nous désirons rejoindre naturellement chaque famille, premier lieu d'apprentissage de la foi. La foi est reçue en famille. Transmise en famille. La prière du chapelet y aide. Elle soude la famille entre les générations lorsqu'on prie ensemble. Puis, chaque jeune, qui est appelé à être "messager de l'Evangile de la Vie", comme a dit Benoît XVI aux jeunes samedi 15 septembre au Liban.

Ensuite, chaque paroisse, fontaine du village, d'une ville, cœur de l'évangélisation. Savez-vous que si chaque prêtre donne un chapelet aux baptêmes, aux Mariages, aux enterrements durant cette année... combien de millions de chapelets seront donnés en France au cours de l'Année de la Foi ! Combien de cœurs seront touchés par la Sainte Vierge. Combien de familles apaisés. Combien de personnes sortant de la solitude, de l'isolement par cette multitude de petits groupes de prière. La France, terre mariale, Royaume de Marie, en sera changée, retrouvera sa splendeur. Et combien de maux nous seront épargnés parce que tout simplement, nous donnons à la Vierge Marie d'exercer sa Maternité divine !

A ceux qui disent "je ne connais personne" à qui donner un chapelet. Que répondez-vous ?

C'est peut-être vrai dans votre famille. Même si dans bien de nos familles chrétiennes sait-on vraiment ce que c'est que le chapelet ? Prie-t-on le chapelet ? Si vraiment vous ne connaissez personne, priez pour que la Sainte Vierge vous fasse rencontrer, croiser quelqu’un : aux courses, dans la rue, dans la métro, sur le marché, au travail. Même si vous ne connaissez pas cette personne, sachez que la Sainte Vierge, Elle, la connaît. De notre côté, approchons avec simplicité les personnes en disant : "Je ne sais si cela vous dit quelque chose, je ne sais où en est votre foi... mais quelque chose me pousse à vous donner ce chapelet. Nous nous en servons pour prier". Et de terminer par un sourire et "Je prierai pour vous. S'il vous plaît, priez aussi pour moi". C'est la communion des saints. Ainsi, combien de chercheurs du Christ vous aurez aidé à ouvrir leur cœur ! Il faut semer, semer et semer !

Concrètement où se procurer ces chapelets ?

Par exemple à la Famille Missionnaire l’Évangile de la Vie. Nous avons préparé un petit feuillet pour aider à prier le chapelet. Votre générosité permettra de mener à bien ce projet d'évangélisation, de réchauffer les cœurs !

L’Évangile de la Vie

32 cours de la République

84500 Bollène – France

www.evangelium-vitae.org