France: “Ce désir du bonheur dont Noël est le signe universel”

Réflexions du card. Lustiger

| 343 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 24 décembre 2002 (ZENIT.org) – “Ce qui est important c'est que ce désir du bonheur dont Noël est le signe universel", a déclaré l’archevêque de Paris, le cardinal Jean-Marie Lustiger lors d’un entretien au micro de “Europe 1”.



Le cardinal Lustiger célèbrera ce soir la messe de minuit en la cathédrale Notre-Dame de Paris, et son homélie sera centrée sur la paix. La cathédrale dont la façade et les tours inaugurent pour ce Noël leur nouvelle robe de lumière soulignant leur dentelle de pierre.

"Pour beaucoup, (Noël) sera simplement une pause, une trève – Buvons, oublions un instant, puis demain ce sera pire -. Mais ce qui est important c'est que ce désir du bonheur dont Noël est le signe est universel", a fait remarquer l’archevêque de Paris.

A propos du thème de son homélie, le cardinal Lustiger expliquait: "La paix, ce n'est pas simplement la cessation des armes, c'est aussi dans le coeur de chacun la volonté de ne pas haïr, de pardonner, la volonté d'aimer et de considérer même son ennemi comme un être humain. Autrement dit, la paix c'est vouloir faire la paix en soi et pour nous, chrétiens, avec Dieu, avec nos frères".

Interrogé sur les rumeurs de guerre et sur ce qu’il aurait à dire dans une rencontre avec les présidents George Bush ou Saddam Hussein, le cardinal répondait: "Je leur dirais: “La guerre n'est pas le moyen le plus efficace pour régler les problèmes, mettez vos armes au vestiaire et vos cartes sur la table”. "