France: Clonage non, recherche sur les embryons humains, oui

La réforme doit être examinée par le Sénat d´ici l´automne

| 266 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 22 janvier 2002 (ZENIT.org) - L´Assemblée nationale française a approuvé hier la réforme de la loi sur la bioéthique présentée par le gouvernement du premier ministre, Lionel Jospin. Le texte interdit le clonage mais ouvre la voie à l´utilisation des embryons humains "surnuméraires" pour la recherche sur les cellules souches.



Ce projet de loi ne sera examiné par le sénat qu´après les élections, au début de l´été ou de l´automne prochain.

La revue de presse de la Fondation Jérôme Lejeune (genethique.org), précise que le projet de loi sur la bioéthique a été adopté hier, en première lecture, par la majorité des députés français: 325 oui et 25 non, 151 abstentions.

L´ensemble de la majorité plurielle a voté pour le texte, l´opposition a laissé la liberté de vote, les orateurs de groupes UDF et DL ont indiqué que la plupart de leurs députés pencheraient pour l´abstention, ce que les résultats du vote ont confirmé. Par ailleurs l´opposition a regretté ce réexamen tardif et des garanties insuffisantes pour parer à d´éventuelles dérives.

Ce projet révisant les lois de bioéthique de 1994 autorise notamment la recherche sur les embryons surnuméraires et proscrit le clonage thérapeutique.

On peut consulter en ligne le dossier de la révision des lois de bioéthique et le projet de loi adopté à l´adresse de l´Assemblée Nationale: (http://www.assemblee-nat.fr)