France : Congé d'accompagnement à la fin de vie ?

Rapport annuel présenté au ministère

| 1429 clics

ROME, Mardi 2 octobre 2007 (ZENIT.org) – Faut-il instituer un Congé d'accompagnement à la fin de vie ?



C’est un des thèmes abordés par le Comité national français de suivi du développement des soins palliatifs et de l'accompagnement, qui vient de remettre son rapport annuel à la ministre française de la Santé, Roselyne Bachelot, indique la synthèse de presse de la fondation Jérôme Lejeune (http://www.genethique.org).

Ce rapport propose notamment de rémunérer le congé pris par des proches d'une personne en fin de vie, à l'instar des congés maternité et paternité. Pour le docteur Régis Aubry, responsable de l'unité de soin palliatif du CHU de Besançon (Doubs) et président du Comité du suivi du développement des soins palliatifs, cette mesure manifesterait que « la société reconnaît à cette part de la vie une signification importante ». Elle devrait être approuvée par le gouvernement.

Le Comité propose aussi une augmentation d'un tiers des crédits accordés au développement des soins palliatifs et insiste sur la nécessité de bien organiser les soins palliatifs et de former les personnes qui les dispensent. Il souhaite par ailleurs que les sciences humaines et sociales, les questions d'éthique des relations humaines figurent désormais au programme des études de médecine. Il propose enfin la mise en place d'un « programme d'éducation familiale et scolaire » pour nourrir la réflexion sur la maladie, la fin de vie... et pallier le « degré certain de déni de la mort » ambiant.

© genethique.org

Chaque article présenté dans Gènéthique est une synthèse des articles de bioéthique parus dans la presse et dont les sources sont indiquées dans l'encadré noir. Les opinions exprimées ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.

Source : La Croix (Bernard Gorce) 02/10/07