France: Journée mondiale des migrants et des réfugiés, 13 janvier 2013

Appel des évêques des Pays de la Loire à la conversion

Rome, (Zenit.org) | 1427 clics

"Nous invitons tous les baptisés à une conversion. En effet, nous n’avons pas seulement à aider ou donner, mais nous avons à recevoir", écrivent les évêques des Pays de la Loire, dans leur message pour la Journée Mondiale des Migrants et des Réfugiés qui sera célébrée le dimanche 13 janvier.

MESSAGE A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DES MIGRANTS

            Aujourd’hui, des millions d’hommes et de femmes, vivent l’expérience de l’émigration. Ces personnes quittent leur pays pour fuir la violence, l’insécurité, la misère. Elles se mettent en chemin dans l’espérance d’une vie meilleure, pour trouver un lieu de paix et de sécurité, un lieu pour travailler et fonder une famille, un lieu pour vivre.

            Souvent, elles ne sont perçues qu’à travers les problèmes que pose leur accueil ou leur insertion dans notre société. Certes, chaque état doit réguler les flux migratoires et mettre en œuvre les politiques dictées par les exigences générales du bien commun. Mais, c’est seulement lorsqu’est garanti le respect de la dignité de chaque personne que le bien commun est vraiment recherché. Tout migrant est une personne humaine qui, en tant que telle, possède des droits fondamentaux inaliénables qui doivent être respectés par tous et en toutes circonstances.

            Souvent, la migration s’impose aux personnes pour des raisons de survie ou pour se protéger des guerres et des persécutions. Parfois, des intermédiaires sans scrupule en ajoutent encore à leur désarroi.

            A la suite du Pape Benoît XVI, les évêques des Pays de Loire, en ce temps où nous fêtons la naissance de Jésus, dans l’humilité de Bethléem, invitentà changer de regard sur les personnes migrantes et réfugiées.

Nous ne mesurons pas toujours ce que représentent pour chacun d’entre eux les blessures du déracinement, du détachement et l’arrachement à la terre natale, le traumatisme de l’abandon des membres de la famille, des biens qui assuraient la survie, de l’angoisse face à l’avenir incertain. Rappelons-nous les propos du Christ dans l’évangile selon St Matthieu: « j’étais un étranger et vous m’avez recueilli. » (Mt 25, 35)Comme le développe le Pape Benoît XVI dans la lettre pastorale à l’occasion de la Journée Mondiale des Migrants, le défi qui nous est lancé est de transformer leur pèlerinage de survie et d’espoir en pèlerinage de Foi et d’Espérance.

            Nous disons aussi toute notre reconnaissance et notre encouragement à ceux qui consacrent leur temps, leur force à l’accueil et la prise en charge des migrants parmi nous. Ils font beaucoup pour aider à la régularisation de certaines situations, quand celle-ci s’avère possible.

            Accueillir l’étranger est un défi pour tous les baptisés.Nous invitons toutes les communautés chrétiennes à réfléchir à l’accueil des migrants et des réfugiés. Cela, d’autant plus que dans le contexte de crise que nous traversons, nous sommes parfois tentés par la peur et la méfiance à l’égard de l’étranger. Nous invitons à aller à la rencontre de l’autre, à aller vers l’autre. Cela rejoint l’effort fait par l’Eglise en France aujourd’hui à travers la démarche « Diaconia » pour servir la fraternité.

           Nous invitons tous les baptisés à une conversion. En effet, nous n’avons pas seulement à aider ou donner, mais nous avons à recevoir. Ils sont des frères et des sœurs qui arrivent avec leur détresse, mais aussi avec leur richesse. Un certain nombre d’entre eux sont chrétiens et ont parfois vécu dans leur pays des expériences ecclésiales fortes, dont ils peuvent nous transmettre quelque chose. Ils sont parmi nous pour nous évangéliser. Beaucoup portent des valeurs d’humanité que nous avons perdues, ils ont bien des choses à nous apprendre.

A travers leur souffrance, leur espérance, leur joie et leur tristesse, c’est aussi Dieu qui nous parle. Ecoutons-le.

Mgr Jean-Paul JAMES, évêque de Nantes

Mgr Alain CASTET, évêque de Luçon

Mgr Emmanuel DELMAS, évêque d’Angers

Mgr Thierry SCHERRER, évêque de Laval

Mgr Yves LE SAUX, évêque du Mans