France : L’ADV appelle à « ouvrir courageusement le débat sur la maternité »

La soirée de l’Alliance pour les Droits de la Vie a bien eu lieu à Reims

| 1978 clics

ROME, Mardi 27 mai 2010 (ZENIT.org) - La soirée de l'Alliance pour les Droits de la Vie (ADV) a bien eu lieu, le 26 mai, à Reims, malgré le forfait de la salle prévue, indiquent les organisateurs. L'ADV proteste « contre la censure et la désinformation ». Tout en sortant de cette expérience renforcée dans sa conviction « de la nécessité d'ouvrir courageusement le débat sur la maternité ».

L'ADV indique en effet aujourd'hui : « Contrairement a ce qui a été affirmé par le quotidien l'Union de Reims, la sixième étape de la Tournée Bioéthique 2010 « Naître ou ne pas naître » n'a aucunement été annulée le 26 mai. Elle a réuni 250 participants ».

L'ADV explique que « c'est le matin même de la soirée programmée de longue date que, par mail, l'Alliance pour les Droits de la Vie a été mise devant le fait accompli d'une annulation sans préavis par la direction de l'école de commerce de Reims (Reims Management School ou RMS) deux mois après la signature du contrat de réservation de sa salle de conférence ».

« Motif invoqué par oral : la soudaine découverte d'une incompatibilité entre le positionnement de l'école et les sujets traités, notamment celui de l'Interruption Volontaire de Grossesse ou avortement à propos duquel l'Alliance a publié un sondage IFOP en mars 2010 (Voir sur www.adv.org). La direction aurait cédé aux pressions de groupes trotskistes et du planning familial qui annonçaient une manifestation », précisent les organisateurs.

Voici comment l'ADV a réagi : « Dans l'impossibilité de prévenir leur public, les organisateurs devaient l'accueillir sur place. Ils l'ont fait en deux temps : d'abord par une session improvisée en plein air, avec podium et sono, sous les fenêtres de l'Ecole, dans l'espace public. Deux cent cinquante participants, venus de toute la région ont pu entendre les cinq intervenants, dont le docteur Xavier Mirabel, président de l'Alliance pour les Droits de la Vie. Quarante minutes d'exposés ont donné l'essentiel des conclusions de la Tournée ».

Puis, un « repli » est organisé : « En raison du froid, et afin de faire bénéficier le public des projections vidéo réalisées pour la tournée, une solution de repli était alors proposée : une salle gracieusement proposée en centre-ville par un spectateur choqué par la censure imposée. La grande majorité (187 personnes) s'y est retrouvée à 21h30 pour poursuivre la soirée jusqu'à 23h30 environ ».

Mais, « par mesure de précaution, un huissier de justice avait été mandaté pour constater la situation aux abords de l'école. Son constat devrait permettre de déjouer les erreurs et approximations publiées sur le site du quotidien régional ».

« L'Alliance pour les Droits de la Vie, désolée d'avoir du imposer ce changement de lieu à ses invités, proteste contre la censure et la désinformation. En cédant aux pressions visant à empêcher un débat de société essentiel, tenu chaque soir dans la plus grande sérénité, la direction de RMS s'est décrédibilisée aux yeux des centaines de participants. Pour eux, l'étape rémoise de la Tournée bioéthique restera emblématique de la nécessité d'ouvrir courageusement le débat sur la maternité ».

L'Alliance pour les Droits de la Vie est une association loi de 1901, fondée en 1993 au moment des premières lois de bioéthique et elle est exclusivement financée par des dons privés. Elle écoute et accompagne des personnes confrontées à des épreuves de la vie, dans deux domaines spécifiques : l'accueil de la vie (grossesses imprévues ou difficiles, deuils pré- et post-natalité, annonce de handicap, IVG, IMG, infertilité) et la fin de vie, le suicide, le deuil.

Ses services d'aide sont assurés par Internet (www.adv.org), par une ligne d'appel spéciale (++ 33 (0)1 45 23 08 29) ou par rencontres en face à face.

Par ailleurs, l'Alliance sensibilise les décideurs et le grand public à la protection de la vie et au respect de la dignité humaine.

L'Alliance pour les Droits de la Vie est membre agréé de la plateforme de l'Agence des droits fondamentaux du parlement européen.

Son président Xavier Mirabel, cancérologue, est lui-même le père d'une jeune fille trisomique (il s'est à ce titre mobilisé contre la jurisprudence Perruche) ; son délégué général, Tugdual Derville, est le fondateur du mouvement d'accueil d'enfants et d'adolescents handicapés « A Bras Ouverts ». Sa secrétaire générale, Caroline Roux, coordonne le service d'écoute aux femmes et aux couples confrontés à des grossesses difficiles ou à des deuils anténataux ou postnataux.

L'Alliance pour les Droits de la Vie a été auditionnée par la mission parlementaire sur la révision des lois de bioéthique en 2009. Dans la lancée d'un sondage IFOP réalisé auprès de 1 000 femmes, elle conduit en 2010 une enquête auprès des Conseillers généraux sur la prévention de l'IVG.

www.adv.org  , 12 rue Rougemont - F - 75009 Paris - Tél. : ++ 33 (0)1 45 23 86 10