France : L’AED organise une 2ème édition de la « Nuit des Témoins »

Mercredi 24 mars en l’église Saint-Sulpice à Paris

| 1661 clics


ROME, Mardi 9 mars 2010 (ZENIT.org) - Pour la deuxième fois, l'Aide à l'Eglise en détresse (AED) organise une grande veillée de prière le 24 mars prochain pour les chrétiens tués et persécutés en 2009. Elle aura lieu en l'église St Sulpice à Paris, de 20h à 22h. 

L'AED souhaite que la mémoire de ces frères et sœurs reste vivante, afin que, comme le rappelait le pape Jean-Paul II, elle soit gardée comme « un trésor d'Eglise de grande valeur permettant une seule et même communion de tous les disciples du Christ », affirme l'AED dans un communiqué. A la suite de ces témoins, sommes-nous prêts à donner notre vie au Christ ?

Tous les ans, le 24 mars (date anniversaire de l'assassinat de Mgr Romero, au Salvador, en 1980, alors qu'il célébrait l'Eucharistie) l'AED propose de prier pour l'Eglise persécutée, au cours d'une veillée de prière, de témoignages et d'adoration.

Après avoir réuni plus de 1600 personnes lors de la première édition, l'AED organise la deuxième « Nuit des Témoins », le 24 mars 2010.   

La soirée se déroulera autour de Mgr Ghaleb Bader, archevêque d'Alger, du Père Nicolas Buttet, fondateur de la Fraternité Eucharistein et de nombreuses personnalités : Claude Bébéar, Charles Beigbeder, les chroniqueurs Frigide Barjot et Basile de Koch, le philosophe François Miclo, Raphaël Cornu-Thénard, Benjamin et Thomas Pouzin du groupe Glorious. 

37 témoins de la foi assassinés en 2009 

200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement. Ils payent aujourd'hui le prix fort des persécutions antireligieuses en Irak, au Pakistan, au Soudan, en Corée du Nord, et dans tant d'autres pays du monde, souligne l'AED.    

En 2009, le Vatican a dressé une liste de 37 prêtres, religieux et volontaires laïcs assassinés dans le cadre de leur mission. Soit deux fois plus que l'an dernier. A cette liste, il faut ajouter les centaines de « soldats inconnus » de la foi qui meurent chaque année, pour le simple fait d'être chrétien. Comment se taire face à cette atteinte injustifiable à la liberté religieuse ?  

L'Aide à l'Eglise en détresse veut honorer la mémoire de ceux qui sont morts pour leur foi en 2009, et informer le plus largement possible sur la situation des chrétiens dans de nombreux pays.  

Œuvre internationale de droit pontifical, l'AED soutient 6000 projets dans 145 pays.