France : la confusion des repères sur la filiation, injustice grave

Appel d'Alliance Vita pour les « droits fondamentaux de l'enfant »

| 1285 clics

ROME, mercredi 16 mai 2012 (ZENIT.org) – La « confusion des repères sur la filiation » constitue une grave injustice imposée aux enfants, estime « Alliance Vita » qui lance une mobilisation en ligne pour les « droits fondamentaux de l’enfant ».

Après son « carton rouge à l’euthanasie » à l’occasion de la campagne électorale présidentielle, Alliance Vita invite à se mobiliser en ligne pour cette nouvelle « urgence » en rejoignant la pétition contre un élément du programme du nouveau président français.

« Imposer à un enfant « deux papas » ou « deux mamans »  constitue une discrimination qui viole gravement ses droits fondamentaux. Il est injuste d’imposer à un enfant sans défense une confusion des repères sur sa propre filiation », proteste l’association.

Le programme du président élu comporte en effet (mesure 31) « l’instauration d’un « mariage » entre deux personnes de même sexe, assorti d’un droit d’adopter des enfants », précise Alliance Vita.

Il entend également « permettre à deux femmes d’avoir recours à l’insémination artificielle avec donneur anonyme de sperme » (interview au magazine Tétu, avril 2012).

L’appel lancé en ligne tient à préciser en même temps qu’il « vise à protéger les enfants contre la privation délibérée d’un père ou d’une mère, sans pour autant stigmatiser les personnes homosexuelles ».