France : la Nuit des églises, 5 juillet 2014

Mettre en valeur le patrimoine des communautés chrétiennes

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 976 clics

La quatrième édition de la Nuit des églises aura lieu le samedi 5 juillet 2014. Initié par l’Église de France en 2011, cet événement annuel rencontre toujours plus de succès : 99 églises ont répondu la première année, 540 la deuxième, 660 en 2013, rapporte un communiqué.

Les communautés chrétiennes participantes accueilleront les visiteurs pour faire découvrir leur patrimoine, par « des visites aux chandelles ou guidées, des concerts, des chœurs, des expositions de création contemporaine, d’ornements liturgiques, des lectures, des méditations... », précise la note.

La Nuit des églises est organisée par la revue Narthex du Service national de la pastorale liturgique et sacramentelle (SNPLS). Dans une vidéo publiée sur le site Internet, Louis Hamel, maire de Loucé, dans l'Orne, explique son implication dans la restauration de l'église de son village, inscrite à l’inventaire des monuments historiques.

Il rappelle que « si on se réfère à l'histoire, sur un bon nombre de siècles l'église était le centre du village : la vie des villageois était complètement organisée en fonction de la présence de l'église ». Les habitants y célébraient « tous les événements familiaux, depuis la naissance, le mariage, le décès » : « la pratique religieuse était le quotidien ».

Pour Mgr Jean Legrez, archevêque d’Albi et initiateur du projet, « cet événement répond à une double mission : d’une part permettre aux communautés chrétiennes locales de faire vivre ou de se réapproprier leur église, lieu de leur histoire et de leur enracinement ; d’autre part d'ouvrir leurs portes et d'accueillir largement tous ceux qui se présentent : artistes, visiteurs, curieux, personnes qui s’interrogent... ».

Au programme de 2014 notamment : l'abbaye de Poligny dans l'Yonne sera ouverte, les églises de Pacy-Vallée dans l'Eure proposeront des jeux de lumière et animations musicales pour mettre en valeur des retables des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, l'église Notre-Dame de la croix de Ménilmontant à Paris offrira l'occasion d'une "expérience inhabituelle et mystique" et l'église Notre-Dame du Fort d’Etampes dans l'Essonne, abritera une installation artistique de 2 mètres de haut.