France: la "Nuit des témoins" dans 5 villes, par Marc Fromager

Et quatre témoins d'exception

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1104 clics

La 5e "Nuit des témoins" organisée par l'Aide à l'Eglise en détresse en France aura lieu dans 5 villes différentes: le 8 avril à Nantes, le 9 avril , le 10 avril à Caen, le 11 avril à Lyon et le vendredi 12 avril à Paris, annonce aux lecteurs de Zenit le directeur de l'AED pour la France, Marc Fromager.

A Paris, les quatre grands témoins seront, Mgr John Onaiyekan, cardinal archevêque d’Abuja, au Nigeria; Mgr Ignace Joseph III Younan, primat de l’Eglise catholique syriaque, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient; Mgr Dionisio Garcia, archevêque de Santiago de Cuba et président de la conférence épiscopale cubaine; et Sœur Marie Bruno, religieuse de la Charité, au Laos.

Marc Fromager présente cette initiative exceptionnelle.

Zenit - qu'est-ce que la Nuit des Témoins?

Marc Fromager - La Nuit des Témoins est une veillée de prière au cours de laquelle nous entourons dans la prière les témoins de notre temps et en particulier les « martyrs », le nom grec pour témoin. Concrètement, nous énonçons les noms de tous les prêtres, religieux et religieuses, laïcs missionnaires assassinés dans le cadre de leur mission et dont nous connaissons le nom ainsi que le jour et le lieu de leur mort. Tout en rendant grâces à Dieu pour leur témoignage de fidélité au Christ jusqu’au bout, nous prions également pour tous les autres témoins dans le monde, c’est-à dire tous les chrétiens qui souffrent de persécution ou de discrimination uniquement parce qu’ils sont chrétiens. Pour nous aider, nous faisons toujours venir des témoins vivants, évêques, prêtres, religieuses de différents pays qui nous partagent les défis mais aussi les joies auxquels sont exposés nos frères et sœurs chrétiens.

Pourquoi ?

Il nous a semblé important voire indispensable de faire mémoire de ces martyrs au moins une fois par an, ne serait-ce que pour leur rendre hommage et aussi pour encourager ceux qui poursuivent le témoignage là où ils sont. Au départ, il y a quelques années, nous proposions alors une simple minute de silence et de prière pour les témoins de notre temps le mardi saint à midi. Puis, nous avons organisé un rassemblement à Montmartre, le mont des martyrs, toujours le mardi saint, où nous gravissions les marches pour monter à la basilique en égrenant cette fameuse liste de « martyrs » pour terminer avec la messe. Il y a maintenant cinq ans, nous avons eu l’idée d’en faire une veillée de prière le soir à un horaire plus commode pour ceux qui travaillent ou étudient car nous constatons qu’il y a toujours énormément de jeunes qui nous rejoignent lors des veillées. Ces témoins ont donné leur vie pour le Christ et je pense que ceux qui viennent se disent qu’ils peuvent bien lui consacrer une soirée !

Comment se déroulera l'édition 2013?

Ce sera donc la 5ème édition avec la veillée à Notre-Dame de Paris le vendredi 12 avril 2013. Depuis l’année dernière, nous avons également décentralisé la veillée qui est reproduite dans plusieurs villes de province, toujours avec l’évêque du lieu. Après Grenoble, Bayonne et Lille, nous serons cette année à Nantes, Metz, Caen et Lyon.

Nos invités cette année seront :

Mgr John Onaiyekan, cardinal archevêque d’Abuja, au Nigéria
Mgr Ignace Joseph III Younan, Primat de l’Eglise catholique syriaque, Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient
Mgr Dionisio Garcia, archevêque de Santiago de Cuba et président de la conférence épiscopale cubaine
Sœur Marie Bruno, religieuse de la Charité, au Laos 

Le programme précis est le suivant:

- Lundi 8 avril à Nantes : veillée à 20h30 à la basilique Saint-Donatien
- Mardi 9 avril à Metz : messe 19h, veillée 20h30 à la cathédrale Saint-Etienne
- Mercredi 10 avril à Caen : messe à 19h et veillée à 20h30 à l’église Saint-Etienne
- Jeudi 11 avril à Lyon : messe à 19h et veillée à 20h30, à la cathédrale Saint-Jean
- Vendredi 12 avril à Paris : messe à 18h30 et veillée à 20h à la cathédrale Notre-Dame


Qu'attendez-vous de cette manifestation?

Je crois que le but ultime de la Nuit des Témoins est de questionner chacun de nous sur notre propre témoignage, là où nous sommes. En rendant grâces pour ceux qui ont donné leur vie et en entourant dans la prière ceux qui souffrent encore aujourd’hui pour le Nom du Christ, nous voulons déjà exercer une forme de justice élémentaire qui est de rendre hommage pour les morts et de s’occuper de ceux qui souffrent. Mais l’idée encore une fois est de repartir de cette veillée en se disant : moi aussi, je veux être un témoin du Christ !

http://www.aed-france.org/tag/nuit-des-temoins/