France : Le card. Danneels préside la fête du Sacré-Coeur

Au sanctuaire bourguignon de Paray-le-Monial

| 798 clics

ROME, Jeudi 1er juin 2006 (ZENIT.org) – Le cardinal Godfried Danneels, archevêque de Malines-Bruxelles, présidera les fêtes du Cœur du Christ auront lieu à Paray-le-Monial, du 23 au 25 juin, avec un insistance particulière sur la fête du Cœur du Christ, le vendredi.



En effet, au mois de juin, l’Eglise catholique honore spécialement le Cœur du Christ, méditant la scène racontée par saint Jean du côté transpercé du Christ en Croix d’où « jaillissent « aussitôt » du sang et de l’eau », en lien avec la prophétie de Zacharie : « Ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé ».

A noter la participation aux célébrations de Paray-le-Monial, la ville des apparitions du Christ à sainte Marguerite Marie Alacoque, en Bourgogne, du fondateur de la « Fraternité de Tibériade », à Lavaux-Sainte-Anne, en Belgique, le frère Marc Piret (cf. www.sanctuaires-paray.com).

Le culte du Cœur du Christ ne constitue pas seulement un antidote au jansénisme, mais il est en parfaite harmonie avec l’enseignement des papes Jean-Paul II et Benoît XVI sur la miséricorde divine.

Benoît XVI l’a particulièrement souligné récemment à l’occasion de l’anniversaire de l’encyclique de Pie XII « Haurietis Aquas » (cf. Zenit, 23 mai), et lors de sa visite en Pologne au sanctuaire de Lagiewniki (cf. Zenit, 28 mai).

La fête du Cœur de Jésus est célébrée chaque année le troisième vendredi après la Pentecôte. L’Église y contemple le Coeur du Sauveur du monde, « et se laisse guider par lui jusqu’au plus profond du mystère de l’amour où se rencontrent l’homme et Dieu », explique le site du sanctuaire.

Il rappelle que c’est à une religieuse de la Visitation, sainte Marguerite-Marie, que Jésus a demandé – en 1674 - que « le vendredi d’après (la fête) du Saint-Sacrement soit dédié à une fête particulière pour honorer » son Coeur.

En 1856, le bienheureux pape Pie IX a étendu définitivement cette fête à toute l’Église.

Les chapelains des sanctuaires organisent chaque année une animation particulière à l’occasion de cette fête, suivie par des milliers de pèlerins venu approfondir le mystère de “ce Coeur qui a tant aimé les hommes”.

Mais le vendredi 23, la solennité de la Fête du Coeur de Jésus correspond aussi à la Journée mondiale de prière pour la sanctification des prêtres, instituée par Jean-Paul II.

Le vendredi et le dimanche après-midi, des processions se déroulent dans les jardins de la Visitation, ouverts exceptionnellement pour ces fêtes chaque année.

Durant la procession du vendredi aura lieu la Consécration du monde au Coeur de Jésus ainsi que les consécrations personnelles.

Le dimanche, journée des familles, auront lieu les consécrations – en famille ou personnelles - au Cœur de Jésus.

Le pèlerinage est aussi un « moment de détente et de convivialité », avec des temps libre pour pouvoir parler à un prêtre, recevoir le sacrement de la réconciliation et consacrer du temps à l’adoration du Saint-Sacrement, en particulier dans la nuit du jeudi.