France : le card. Honoré, un sage et un savant

Obsèques en la cathédrale de Tours

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 917 clics

Les obsèques du cardinal français Jean Honoré, décédé le 28 février dernier, ont été célébrées mardi 5 mars en la cathédrale de Tours. La célébration était présidée par Mgr Aubertin, archevêque de Tours. Selon le site internet du diocèse, plus d'un millier de personnes y ont pris part dans le recueillement.

Parmi les participants, Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France, Mgr Jean-Louis Bruguès, archiviste et bibliothécaire du Vatican, Mgr Pierre d'Ornellas, archevêque de Rennes, Mgr Denis Moutel, évêque de St-Brieuc, Mgr Christian Nourrichard, évêque d'Evreux, Mgr Jean Orchampt, évêque émérite d'Angers, et Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France.

Divers représentants d’autres confessions chrétiennes et des religions juive et musulmane étaient également présents ainsi que des représentants des autorités civiles telles M. Frédéric Thomas, président du Conseil général, Mme Claude Greff, députée, M. Jean Germain, maire de Tours.

La célébration s’est ouverte par le rite de la lumière, durant lequel six cierges ont été disposés autour du cercueil et allumés par des proches.

Dans son homélie, Mgr Jean-Louis Bruguès a salué un « prêtre savant », qui a su notamment mettre à portée de tous la pensée du bienheureux John Henry Newman, avec une intelligence faite « de finesse » qui n’est pas sans rappeler celle de Benoît XVI, a estimé l’archevêque.

Le cardinal Honoré a entre autres participé à la rédaction de la troisième partie du Catéchisme de l’Eglise catholique.

Mgr Jean-Louis Bruguès a aussi rendu hommage à un prêtre « sage, plus encore que savant », notamment « dans la bourrasque de mai 68 ». Un homme d’une « simplicité foncière », d’une « foi faite d’une pièce », un homme qui a servi l’Eglise « sans ostentation mais aussi sans réserve », et dont l’un des « traits majeurs » est la « générosité ».

« Seigneur, laisse entrer dans ta paix et ta lumière celui qui a été un serviteur fidèle de ton évangile », a-t-il conclu.

Le corps de l’évêque a été inhumé à la cathédrale, dans une chapelle rayonnante, aux côtés de Mgr Moutel (Décédé en 1998) et de Mgr Ferrand (Décédé en 2003), tous deux archevêques émérites de Tours.

Au dernier jour de son pontificat, Benoît XVI a rendu hommage à ce « pasteur fidèle qui a servi l’Eglise avec dévouement dans l’enseignement catholique et dans la catéchèse » (cf. Zenit du 28 février 2013).