France: les chrétiens ne sont pas des zélotes!

Discours du cardinal Vingt-Trois

Paris, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1117 clics

"Le modèle de notre mission dans le monde n'est pas celui des zélotes, c'est celui du Christ", rappelle le cardinal Vingt-Trois.

Au terme de l'assemblée plénière des évêques de France à Paris (16-18 avril 2013), le cardinal André Vingt-trois, président de la Conférence et archevêque de Paris, a prononcé ce jeudi 18 avril à 17 h 30 le discours du clôture.

Une affirmation qui s'inscrit dans un climat social tendu, avec une crainte que ne déborde l'exaspération des voix qui ne se sentent pas entendues au sujet du mariage et de l'adoption "pour tous" et que l'engagement au nom d'une conception commune de l'humanité, de la famille, de la filiation, ne se radicalise en combat loin de la logique de l'Evangile.

"Le modèle de notre mission dans le monde n'est pas celui des zélotes, c'est celui du Christ qui s'est toujours gardé de laisser occulter son appel à la vie parfaite par la recherche du pouvoir", fait onbserver le cardinal Vingt-Trois.

L'archevêque rappelle vigoureusement les fondamentaux de l'Evangile: "Aucune action guidée par la haine, aucune action qui suscite la haine, ne peut se revendiquer de l'Evangile du Christ."

Il prend ses distances par rapport à toute radicalisation: "Elle ne peut pas prétendre se réclamer de l'Eglise. Au contraire, elle en défigure l'image parmi les hommes".

Et en même temps, le président de la Conférence des évêques de France - qui passera le témoin en juillet à Mgr Georges Pontier - rend un hommage appuyé à tous les chrétiens engagés au service du bien commun de la société.

"Notre conviction que chacune et chacun de nos contemporains peut faire quelque chose pour les autres, et qu'il le doit, ne relève pas de la méthode Coué. Elle s'enracine et s'alimente dans l'expérience que nous faisons chaque jour à travers nos rencontres pastorales."

Et il cite des formes exemplaires mais non exhaustives de ces engagements - souffrants, acteurs politiques, engagement social et caritatif, familles, jeunes, services - pour les encourager: "Pour chacun d'entre eux, la vie n'est pas facile. Mais leur foi les rend capables de faire face sans fléchir. Ces hommes et ces femmes, nous voulons les encourager dans le témoignage qu'ils rendent à l'Evangile. Nous rendons grâce à Dieu pour le signe qu'il donnent de la primauté de l'amour et de la miséricorde. En nous appuyant sur leur engagement et leur témoignage, nous osons rappeller la mission fondamentale de notre Eglise: annoncer la Bonne nouvelle aux pauvres et proclamer une année de grâce de la part du Seigneur."

Le cardinal Vingt-Trois souligne que les appels des évêques se sont situés aussi au niveau de la raison, de la responsabilité, de la conscience, et pour servir le bien commun et même "ce qui est meilleur" pour la société: cette mission fondamentale, "c'est le fondement permanent de notre engagement à leur service. C'est la source principale de nos appels à la raison. Notre approche des problèmes n'est jamais animée par un désir de dominer les contradicteurs par la violence, qu'elle soit verbale ou physique. Au contraire, nous essayons d'éveiller nos semblables à leur reponsabilité en misant sur la capacité de la conscience humaine de connaître et de choisir ce qui est meilleur."