France: les responsables des religions appellent à prier pour la paix

Les conflits du Proche-Orient ne laissent personne indifférent

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 570 clics

Face aux conflits au Proche-Orient, la Conférence des responsables de culte en France (CRCF) appelle à prier pour la paix, dans une déclaration du 21 juillet 2014 dont voici le texte intégral.

Les conflits du Proche-Orient ne laissent personne indifférent.

- Devant tant de violences qui déchirent les peuples et qui font tant de victimes, nous, responsables des cultes en France, voulons affirmer à nouveau notre désir de voir s’établir la justice et la paix dans cette région du monde.
- Nous dénonçons toute tentative d’importer en France ou d’instrumentaliser les divisions d’ordre politique ou la haine entre les religions qui pourraient mettre en cause notre vivre ensemble.
- Nous refusons l’amalgame qui ferait correspondre irrémédiablement telle position politique à telle appartenance confessionnelle.
- Nous encourageons chacun à mesurer la portée de ses propos et de ses actes dans la perspective d’une vie responsable et fraternelle qu’il faut sans cesse construire et affermir.
- Nous prions inlassablement pour la paix et confions à Dieu toutes les victimes civiles et militaires.
- Nous appelons chacun à prier pour la paix, en communion avec tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté.

Mgr Georges PONTIER et Mgr Pascal DELANNOY, Conférence des Evêques de France
Les pasteurs François CLAVAIROLY et Laurent SCHLUMBERGER, Fédération protestante de France
Le Métropolite Emmanuel et le Métropolite Joseph, Assemblée des Évêques orthodoxes de France
M. Haïm KORSIA et M. Joël MERGUI, Grand Rabbinat de France et Consistoire Central de France
Le recteur Dalil BOUBAKEUR et M. Anouar KBIBECH, Conseil français du culte musulman
Mme Marie Stella BOUSSEMART et M. Olivier WANG-GENH, Union bouddhiste de France

La Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF)

La CRCF a été créée le 23 novembre 2010. Elle regroupe six instances responsables du Bouddhisme, des Églises chrétiennes (Catholique, Orthodoxe, Protestante), de l’Islam et du Judaïsme. Cette initiative est justifiée par la volonté des responsables de culte en France d’approfondir leur connaissance mutuelle, par le sentiment de contribuer ensemble à la cohésion de notre société dans le respect des autres courants de pensée, et par la reconnaissance de la laïcité comme faisant partie du bien commun de notre société.