France : « Mère de Miséricorde » marche aussi pour la Vie !

Un soutien moral et quotidien à la « Marche »

| 1336 clics

ROME, vendredi 20 janvier 2012 (ZENIT.org) – « Mère de Miséricorde marche aussi pour la Vie ! Et  pourtant, Mère de Miséricorde ne sera  pas à la grande marche du 22 janvier », expliquent Sabine et Jean-Marc Poujade. L’association (http://www.mere-de-misericorde-france.org/ ) se bat depuis quelque 30 ans, en faveur des mères en difficulté.

La « Marche » du 22 janvier, quel que soit le nombre des participants, reste la pointe de l’iceberg, face à une mobilisation quotidienne de nombreuses associations.

Ils adressent ce message à ceux qui se retrouveront à Paris, dimanche : « Soyez assurés que nous serons de tout cœur avec vous et que nous prierons pour que la Vie, qui est déjà victorieuse, le soit d’une manière éclatante et définitive ».

Ils expliquent ainsi aux lecteurs de Zenit en quoi consiste leur engagement :

« Mère de Miséricorde marche aussi pour la Vie ! Et  pourtant, Mère de Miséricorde ne sera  pas à la grande marche du 22 janvier. Du moins, pas à titre officiel. Beaucoup d’associations aujourd’hui  y participent. Elles accomplissent ainsi  le travail médiatique nécessaire et irremplaçable qui, nous l’espérons, ouvrira le cœur de notre société endurcie et fermée à toute réflexion morale honnête.

« Mais depuis 1982, notre vocation n’est pas d’être au four et au moulin. Nous avons décidé de réserver nos forces, pauvres et limitées, à demeurer à proximité de la femme souffrant par rapport à l’accueil de la vie.
« Mais aussi, depuis sa fondation, de manière moins visible, plus discrète et cachée Mère de Miséricorde marche pour la Vie !
« Nous marchons pour la Vie chaque fois que nous rencontrons, que nous écoutons  une femme confrontée à l’avortement, et que nous « retroussons nos manches » pour  l’aider à accueillir cette Vie, en elle.
« Nous marchons pour la Vie, c’est-à-dire nous La représentons, nous L’annonçons, nous faisons tout pour La promouvoir.

« Nous marchons pour la Vie, aussi, quand nous écoutons une femme qui a vécu un ou plusieurs avortements et qui peut –enfin-  dire toute sa souffrance liée à cet événement.

« Nous marchons pour la Vie, en communion avec vous tous, chaque fois que nous animons une session de pacification intérieure destinée aux femmes enfermées dans cette souffrance, et qu’elles reviennent à la Vie, qu’elles  sont remises debout.

« Nous marchons pour la Vie quand nous témoignons, auprès de l’Eglise, des médecins, des écoles en   annonçant la beauté et la dignité de toute vie  humaine.

« A chaque soirée d’adoration que nous organisons dans les paroisses,  à chaque prière que nous vivons en communauté, à chaque journée de jeûne que nous proposons à nos 3000 jeûneurs volontaires, oui, nous marchons pour la Vie.

« Quelques-unes de nos dernières réalisations  de « Marche pour la Vie »:

« Un cabinet thérapeutique est ouvert depuis quelques mois, spécialisé dans l’accompagnement de la souffrance liée à un enfant non né. Etapp (++ 33 (0) 660344625)  etapp.idf@gmail.com

« Une équipe, constituée depuis de longues années, visite inlassablement les collèges et lycées français pour annoncer la beauté de l’être humain, sa dignité. « Parlez-moi d’Amour » (++ 33 (0) 0673015196)

« Un projet a vu le jour récemment de collaboration directe entre un diocèse et une équipe de Mère de Miséricorde pour écouter et soutenir les femmes loin de toute démarche spirituelle. D’autres initiatives de ce genre vont naître d’ici peu. « Nouvelle étape »  (++ 33 (0) 621017845)

« Un nouveau type de retraites, la Vigne de Rachel, proposé un peu partout en France pour traiter le traumatisme post avortement. (++ 33 (0) 0678285223)
coordination@meredemisericorde.fr

« En fait, il n’est pas de jour sans que  nos écoutantes marchent pour la Vie !
Soyez assurés que nous serons de tout cœur avec vous et que nous prierons pour que la Vie, qui est déjà victorieuse, le soit d’une manière éclatante et définitive. »


Propos recueillis par Anita Bourdin