France : Naître ou ne pas naître, « tournée » débat de l’ADV

« De l’avortement au bébé à tout prix »

| 1985 clics

ROME, Mardi 27 avril 2010 (ZENIT.org) - « Naître ou ne pas naître. De l'avortement au bébé à tout prix », c'est le thème de la seconde « tournée bioéthique » organisée en France du lundi 17 mai au mercredi 2 juin 2010 par « l'Alliance pour les Droits de la Vie » (ADV). Zenit a rencontré Tugdual Derville, délégué général de l'Alliance pour les Droits de la Vie, fondateur d'A Bras Ouverts, qui a expliqué les objectifs de la tournée 2010.

On trouve le programme de la Tournée Bioéthique 2010 à l'adresse en ligne : www.adv.org

Pour toute information, un téléphone également : 06 27 41 81 67

Dans le cadre des « Etats généraux » de bioéthique, qui ont eu lieu de janvier à juin 2009, l'ADV a en effet organisé avec succès (les participants étaient trop nombreux pour certaines salles) une première tournée dans une dizaine de villes de France : 10 rendez-vous et quelque 5.000 participants. Cette « première » a aussi été l'occasion de créer le logo où le « O » de « Bio » s'allie au «E » de l'Ethique comme pour former un « E dans l'O »,

Cette nouvelle édition est partie d'un sondage, a expliqué à Zenit Tugdual Derville, à Rome à l'occasion du 7e séminaire profesisonnel sur les bureaux de communication de l'Eglise organisé par l'Université de la Sainte-Croix sur : « Communication de l'Eglise : Identité et Dialogue » (26-28 avril).

Ce sondage effectué auprès de mille femmes indiquait en effet que 85 % étaient favorables à un « droit » à l'avortement, 7 % contre, mais, en approfondissant le dialogue, les personnes interrogées indiquaient aussi qu'il y avait « trop d'avortements » qui laissent « des traces psychologiques difficiles », et qu'une femme enceinte devrait avoir des possibilités « d'éviter l'avortement », par exemple en envisageant l'adoption, etc (cf. Zenit des 4 mars et 6 mars 2010).

Le sondage, a expliqué Tugdual Derville, a mis en évidence « l'ambivalence » du désir de maternité (cf. Zenit du 22 avril 2010) et les paradoxes (acharnement procréatif et destruction d'embryons, difficultés et demandes d'adption...).

Ce sondage a donc motivé une seconde tournée, de façon aussi à rapprocher les enjeux de la loi de bioéthique et la loi sur l'avortement, en partant de la souffrance et pas de solutions toutes faites.

Tugdual Derville commente la suite du sondage : 83 % de femmes sont favorables à)une plus grande aide aux futures mères. Un livret à leur remettre, recensant les différentes aides auxquelles elles ont droit est en cours d'élaboration et pourrait leur être remis... si le ministère de la Santé français donne son feu vert, ce qu'on espère.

La France, qui détient en effet le record du monde dans le domaine de la contraception est ausssi hélas championne de l'avortement : 40 % des Françaises auraient subi au moins un avortement : paradoxe et constat « échec » de la contraception. L'ADV lance donc cette campagne et ce débat en vue de soutenir les femmes déjà enceintes.

« La révision des lois de bioéthique est imminente. C'est le moment de prendre la mesure des bouleversements de la procréation », fait observer l'ADV.

L'association invite à participer à l'une des 9 soirées (20h30 précises - 22h30) de la « Tournée bioéthique » dont voici les différents rendez-vous :

Bordeaux, lundi 17 mai, Athénée municipal ;

Marseille, mardi 18 mai, Parc Chanot ;

Toulon, mercredi 19 mai, Palais Neptune ;

Nice, jeudi 20 mai, Centre universitaire méditerranéen ;

Nancy, mardi 25 mai, Salle Raugraff ;

Reims, mercredi 26 mai, Reims Management School ;

Rouen, lundi 31 mai, Rouen Business School ;

Dijon, mardi 1er juin, Palais des Congrès ;

Paris, mercredi 2 juin, à la Mutualité.

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

L'AV constate en effet que « beaucoup sont touchés », que « nous sommes tous concernés » et invite à « renouveler notre approche des questions douloureuses de l'infertilité, du handicap et de l'avortement », « pour en débattre autrement ».

Comme en témoigne cette liste des « grands témoins du respect de la vie » qui interviendront à l'une ou l'autre étape, à l'instar de la première tournée, cette tournée 2010 se fait en partenariat avec différentes associations - comme l'OCH par exemple - et avec des communautés protestantes :

Olivia Déchelette, porte-parole du Collectif Sages-femmes de demain ; Tugdual Derville, délégué général de l'Alliance pour les Droits de la Vie, fondateur d'A Bras Ouverts ;Sophie Lutz, auteur de « Philippine, la force d'une vie fragile » ; Docteur Xavier Mirabel, cancérologue, président de l'Alliance pour les Droits de la Vie ; Michel et Marie Mornet, auteurs de « Lorsque l'enfant se fait attendre » ; Docteur Delphine Ollive, gynécologue-obstétricienne hospitalière ; Sabine Poujade, coresponsable nationale de l'association Mère de Miséricorde ; Marie-Vincente Puiseux, directrice d'Ombres et Lumières, Office Chrétien des personnes Handicapées ; Pasteur Daniel Rivaud, délégué général du Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine ; Caroline Roux, secrétaire générale et coordinatrice de l'écoute de l'Alliance pour les Droits de la Vie ; Professeur Emmanuel Sapin, chef du service de chirurgie pédiatrique et néonatale du CHU de Dijon.

Anita S. Bourdin