France : Paray-le-Monial, 30.000 visiteurs de 50 pays

Les sessions d'été autour du sanctuaire du Coeur du Christ

| 1230 clics

Anne Kurian

ROME, mercredi 18 juillet 2012 (ZENIT.org) – Quelque 30.000 personnes de France et d’une cinquantaine de pays, sont attendues aux différentes sessions de Paray-le-Monial cet été: les sessions 2012 ont pour thème: « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés » (Jean 15,9).

Depuis plus d'une trentaine d’année en effet, les sanctuaires de Paray-le-Monial, marqués par les apparitions du Christ à sainte Marguerite-Marie Alacoque et la révélation de l'amour du Sacré-Coeur, accueillent chaque été une dizaine de sessions de ressourcement spirituel, organisées par la Communauté de l’Emmanuel.

Les sessions de 5 jours sont conçues "pour les familles et pour tous" – avec des parcours "parents seuls", "bioéthique" et "vie humaine", "chrétiens divorcés remariés", "célibataires", "monde de l’éducation" – session « jeunes de 25-35 ans », session "Gens du voyage" …

Au programme d’une journée type, des temps de louange, d’enseignement, des débats, la messe et une veillée. 

Parmi les intervenants, citons entre autres le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, Mgr Benoît Rivière, évêque d’Autun, Chalôn et Macon, Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita, Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, le P. Bernard Peyrous, recteur des sanctuaires, le P. Nicolas Buttet, fondateur de la communauté Eucharistein et le philosophe Fabrice Hadjadj.

En outre, cette année, la messe d’envoi des volontaires de Fidesco a eu lieu le 17 juillet, une Journée de prière pour les malades sera célébrée le 25 juillet et le Forum international des Jeunes – 18-25 ans – aura lieu du 15 au 20 août 2012.

« A Paray-le-Monial, on n’accueille pas des foules, mais on accueille les personnes une par une », souligne Laurent Landette, modérateur de la communauté de l'Emmanuel. « Les sessions sont ouvertes à tous, précise-t-il, chacun y a sa place ».

Pour Laurent Landette, la grâce particulière du lieu, qui est offerte aux participants, c’est « un cœur à cœur avec le Christ ».

C’est en effet dans le monastère des Visitandines de Paray-le-Monial, au XVIIe siècle, que sainte Marguerite-Marie Alacoque fut favorisées d'apparitions du Christ qui lui révéla l'amour de son Cœur : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes ».

Les sanctuaires sont confiés par le diocèse d’Autun, à la Communauté de l’Emmanuel, depuis 1985.

Le site de Paray-le-Monial, qui accueille quelque 200.000 pèlerins annuels, est en pleine restructuration, à travers le projet « Paray 2020 ». Les travaux ont démarré à l’automne 2009, avec l’objectif de bâtiments modulables, dans une architecture « Haute Qualité environnementale », pour se préparer à recevoir 350.000 pèlerins à l’année.