France: Paulette Callabat, sur la route de la béatification

Au service des plus démunis

Lourdes, (Zenit.org) Anita Bourdin | 651 clics

L'assemblée des évêques de France réunis à Lourdes a voté et adopté le projet de béatification présenté par le diocèse de Carcassonne de Paulette Callabat (1923-2005).
Le site du diocèse recueille déjà les témoignages.

Paulette Callabat était engagée dans l'accompagnement des plus démunis, et l'ouverture de son procès de béatification (au nivau diocésain d'abord) a été soutenue par les musulmans aussi, indique Mgr Bernard Podvin, porte-parole des évêques de France.

Sa vie est un signe de l'unité, de la prière, de la présence aux autres, souligne  encore Mgr Podvin.

L'évêque, Mgr Alain Planet, a ainsi exprimé ce que l'on appelle la "conviction" nécessaire à la demande d'ouverture du procès de béatification au niveau diocésain, déposée à Rome, une fois obtenu l'agrément de la Conférence des évêques.

Paulette Callabat, laïque consacrée de l'Institut séculier Caritas Christi, avait le sens de la formule, elle disait par exemple: "On nous excusera beaucoup de choses, mais pas si nous n'avons pas aimé."

Ouvrière en usine, elle a été aide familiale rurale, enseignante à l'institut Saint-Joseph, puis surveillante générale. A Limoux, plus de dix mille habitants, elle a habité dans le quartier Saint-Antoine, au milieu d'une population magrhébine qui l'aimait, qu'elle aimait. Elle s'est éteinte le 27 juillet 2005 à l'âge de 82 ans.