France : Pour Toulouse, l’année sacerdotale au cœur du pélé de Lourdes

Une proposition audacieuse pour la pastorale des vocations

| 2095 clics

ROME, Jeudi 17 septembre 2009 (ZENIT.org) - L' « année sacerdotale » a été au cœur de la journée diocésaine de Toulouse à Lourdes le 29 août 2009, notamment grâce à la conférence du P. Jean-Marc Micas sur l'identité et le rôle du prêtre diocésain. Avec une proposition audacieuse pour la pastorale des vocations.

Le pèlerinage du diocèse de Toulouse à Lourdes a eu lieu du 28 au 31 août. Son point d'orgue a été la célébration de la journée diocésaine le samedi 29 août. L' « année sacerdotale » était proposée à la réflexion des pèlerins.

Quelques 3500 personnes étaient présentes à ce rendez-vous traditionnel de l'église de Haute-Garonne, dont environ 140 malades accompagnés par 200 hospitaliers, dont de nombreux jeunes.

Le père Jean-Marc Micas, directeur du séminaire Saint Cyprien, a offert une réflexion axée sur l'identité du prêtre, sa vocation centrale dans notre église, sur le parcours pour devenir prêtre et enfin sur le souci dans nos communautés pour les vocations à ce ministère.

« Fidélité du Christ, fidélité du prêtre » est le thème donné par le pape Benoit XVI à cette année sacerdotale. Et le père Micas, dans son intervention, commente : « Dans le couple, être fidèle c'est tous les jours inventer ce qui est nécessaire à la croissance de l'amour et du couple. Pour le prêtre, c'est tous les jours chercher et travailler à être toujours plus ajusté au cœur du Bon pasteur qu'est le Christ... à être toujours plus ajusté à Dieu qui aime et veut sauver le monde, et au monde qui désire et cherche Dieu... ».

Le P. Micas a fait une proposition audacieuse - et biblique - venant de la pastorale des vocations : « Les apôtres sont choisis par Jésus parmi les disciples, et pas sur la base du volontariat ou d'une quelconque candidature... Et bien il serait bon de retrouver quelque chose de cet ordre là, et que toute l'Eglise s'y mette : le Conseil pastoral d'une paroisse ou d'un doyenné, les membres d'une EAP, les chrétiens d'une communauté repèrent un ou des jeunes à qui on peut dire : « voilà, on a bien réfléchi, on a prié, et on pense que quelqu'un comme toi ferait un bon prêtre. On t'invite à y réfléchir sérieusement. »

« J'ai la chance d'être à la fois formateur de prêtres et formateur de laïcs engagés dans les EAP des diocèses, a confié le P. Micas. Cette mission me met en contact et en lien d'amitié avec ce qui se vit de meilleur dans l'Eglise : l'engagement de baptisés divers à la suite du Christ, qui prennent au sérieux le commandement d'annoncer l'Evangile à toute la terre. »

La conférence du père Jean-Marc Micas sera publiée en entier dans les prochains numéros du journal diocésain « Foi et Vie ». Cette même intervention est aussi disponible in extenso en téléchargement sur le site du diocèse.