France: « Tous en prière », une mobilisation internationale

Pour la cause des enfants

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 2139 clics

Déjà plus de 27 000 participants se sont inscrits sur le site « Tous en prière » pour prier pour la France et la famille, vendredi 25 janvier. Une mobilisation invisible et silencieuse face au projet de loi sur le « mariage » entre personnes de même sexe et l’adoption d’enfants. Charlotte Bischoff la présente ici aux lecteurs de Zenit.

Zenit – Comment se fait cette mobilisation dans la  prière?

Charlotte Bischoff - Une mobilisation simple : de nombreuses personnes prient  depuis longtemps pour la France et pour la famille, chacune de son côté. Le  site « Tous en prière » propose  de prier et jeûner pour cette intention le vendredi 25 janvier. Devant la  détermination du gouvernement à faire passer cette loi qui dénaturerait le  mariage et fragiliserait la famille, chacun est invité à mettre son « grain de  chapelet » dans l’engrenage. Le 25 janvier est une date importante à plusieurs  titres : c’est un vendredi ; on fête la Conversion de St Paul ;  c’est trois jours avant l’ouverture du débat sur le mariage pour les couples de même sexe  à l’Assemblée Nationale.

Nous avons lancé ce site pour créer une communion de prière. « Si nous  marchons dans la lumière, comme Il est Lui-même dans la lumière, nous sommes  en communion les uns avec les autres. » 1 Jean 1,7.

On attend davantage des monastères  qu'ils se mobilisent dans la prière ...

Cette idée a été lancée  par des jeunes laïcs issus de divers horizons. Nous croyons  en la puissance de la prière. L’intuition de cette mobilisation silencieuse  est née dans la prière régulière au Cœur de Jésus en réponse à l’appel  de nos cardinaux et évêques à « se manifester » et à prier pour «  éveiller les consciences » face à la proposition de loi « mariage pour tous »  en France.

Les monastères, qui ne cessent de prier aux intentions du monde,  sont nombreux à nous soutenir (http://www.tousenpriere.com/soutiens),  mais en tant que baptisés, tous les chrétiens ont un rôle spirituel à jouer.  Nous nous sommes mobilisés et continuons à le faire par l’action civile, pour  beaucoup lors de la grande manifestation du 13 janvier. Mais nous sommes  convaincus que la prière est indissociable de toute action : « Hors de moi  vous ne pouvez rien faire » (http://www.tousenpriere.com/pourquoi-prier/pourquoi-prier/).

Comment? Et combien ont adhéré?

Déjà plus de 27 000 personnes se sont  mobilisées en quelques jours seulement grâce à Internet et aux réseaux  sociaux. Cette initiative c’est une « Prière 2.0 ». Le pape ne nous  a-t-il pas encouragés en se mettant récemment à twitter ! Nous espérions un  millier de personnes. Le Seigneur a démultiplié nos tièdes espérances. Sur le  site, un compteur recensant le nombre d’inscrits donne de manière ludique aux  participants la certitude de se savoir nombreux en communion de  prière. N’est-ce pas plus chaleureux quand on va à la messe, à une  veillée de prière ou à un pèlerinage de voir une assemblée nombreuse ? En  vérité, peu importe le nombre. Avec même une pincée de chrétiens, nous pouvons  mettre beaucoup de saveur dans le monde.

Des témoignages de réactions vous ont plus frappés  ?

Ce qui nous frappe dans les commentaires c’est la foi et  l’espérance des gens. Ils croient à la puissance de la prière ! En cette année  de la Foi c’est réconfortant.

Les participants peuvent laisser des commentaires sur le site : il y a des  personnes du monde entier (Pérou, Cambodge, Cameroun, Liban, Russie, Etats -Unis...), françaises ou non. Beaucoup de personnes malades ou seules  s’inscrivent aussi : certaines nous disent qu’elles sont trop faibles pour  jeûner mais qu’elles prieront et offriront leurs souffrances à cette intention.

Nous sommes aussi très touchés par le besoin de se rassembler pour prier :  au-delà de la mobilisation par internet, de nombreux temps de prière ont été  lancés spontanément par des paroisses et des communautés ! (http://www.tousenpriere.com/veillees )

Marthe Robin disait qu'il fallait demander la prière des  enfants: les enfants aussi se mobilisent?

La Vierge Marie a souvent demandé la prière des enfants, en particulier à L’Ile Bouchard. Les enfants se  mobilisent avec leurs parents : des familles entières se sont inscrites. Nous  recevons des témoignages d’enfants enthousiastes. Un enfant nous a dit qu’il  se priverait de goûter. Beaucoup de jeunes (étudiants, lycéens) sont inscrits.  Et aussi des écoles : plusieurs organisent dans la journée un temps de prière  du chapelet avec les enfants.

Qu'espérez-vous ?

Le premier fruit de la prière,  c’est la conversion de celui qui prie ! Nous pouvons également prier pour nos  élus. Comme l’a dit le cardinal Vingt-Trois, la prière peut “éveiller les  consciences”. En priant, nous voulons aussi entrer dans  l’Espérance de la Victoire du Christ sur le monde, quoi qu’il arrive.  L’abandon dans la prière nous garde de tout découragement. La prière est le  plus sûr moyen de rester dans la confiance devant l’avenir de notre pays et de  nos enfants.

Zenit a de nombreux lecteurs francophones en dehors de la France :  cet appel les concerne-t-il ?

La prière pour la Famille dépasse  les frontières. Nous avons beaucoup de messages de soutien et d’encouragements  de personnes qui ne sont pas françaises et qui aiment la France ou qui  craignent que ces projets de loi touchent aussi leur pays.

Dans plusieurs pays, des chrétiens organisent le 25 janvier des messes ou  des prières pour la France et la famille : à Rome, à Moscou, à Shanghai, en  Slovaquie, au Luxembourg…

Les lecteurs de Zenit ayant à cœur de prier pour la famille et pour la  France sont invités à se joindre à cette communion de prière. Priez pour notre  pays, priez pour demander au Seigneur de garder la famille selon son dessein  créateur. Aidez-nous ! Vendredi 25 janvier, priez le chapelet avec nous.

Et si la loi passe ?

Nous croyons que Dieu n’est pas sourd à nos supplications. Cependant, le  temps de Dieu n’est pas le nôtre, nous ne comprenons pas toujours les  permissions de Dieu. La prière n’est jamais vaine mais ses fruits ne nous  appartiennent pas et ne sont pas toujours visibles de la manière dont on le  voudrait.

L’important est que la prière nous fasse entrer dans la Volonté du  Père : « Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux ». Car nous  avons tous été sauvés par la mort et la résurrection du Christ, voilà notre  seule espérance. Nous prions pour que le gouvernement revienne sur ce projet  de loi qui détruit la famille, mais s’il est maintenu, nous ne perdrons pas  l’Espérance, sûrs de la Victoire du Christ.

Le fruit le plus important de  cette journée de prière est la conversion personnelle de chacun. Le Pape  Benoît XVI a des paroles lumineuses sur la prière de demande : « Avant que le  don ne soit donné, adhérer à Celui qui donne. Le Donateur est plus précieux  que le don ». Inscrivez-vous sans tarder sur www.tousenpriere.com .