France/Toussaint: Festival de la Beauté à Saint-Raphaël

"Cette fête de la Toussaint est porteuse d´un message extraordinaire"

| 763 clics

ROME, Mardi 30 octobre 2001 (ZENIT.org) - Les paroisses de Saint-Raphaël, dans le diocèse de Toulon (France), organisent cet automne, autour de la fête de la Toussaint, un "Festival de la Beauté", indique un communiqué du P. Louis-Marie Guitton, publié par le site jeune de l´Eglise en France inxl6.org.




Il s´agit d´un ensemble de manifestations culturelles et spirituelles, visant divers publics (enfants, jeunes, mélomanes et artistes, médecins, parents et éducateurs, croyants et non-croyants) qui s´achève par la célébration solennelle de la Toussaint par Mgr Dominique Rey, évêque de Toulon.

"Dans un esprit missionnaire, à cette occasion, il ne s´agit pas d´une lutte contre un certain cortège de célébrations morbides, mais simplement de porter un témoignage sur la "Splendeur de la Beauté". Dire combien cette fête de la Toussaint est porteuse d´un message extraordinaire", indique le P. Guitton.

"Il serait naïf de voir dans l´engouement massif pour Halloween un complot anti-chrétien, écrit-il. Ce succès qui étonne et agace devrait au contraire nous stimuler et nous pousser non pas à réagir, mais à agir. On risquerait sinon de s´enfermer dans une logique stérile d´opposition. «On ne s´oppose pas à un raz-de-marée», disait l´an dernier Monseigneur H. Simon. S´il y a raz-de-marée, c´est qu´il y a un vide".

Et de citer la lettre de Jean-Paul II en préparation au Grand Jubilé de l´an 2000 : "Les chrétiens doivent se mettre humblement en présence du Seigneur pour s´interroger sur les responsabilités qu´ils ont, eux aussi, dans les maux de notre temps" (TMI, 36).

"Nous ne pouvons donc nous contenter de dénoncer sans annoncer, explique-t-il. Il y a un vide spirituel à combler, une culture sécularisée à évangéliser ; il y a également une attente, une soif à étancher. Car nous ne sommes pas faits pour le laid, nous sommes faits pour la Beauté ! Nous ne sommes pas faits pour la mort, nous sommes faits pour la Vie ! Tout ce qui est beau, est de Dieu, conduit à Dieu. Le poète polonais Cyprian Kamil Norwid disait : "Que sais-tu du beau ? Il est la figure de l´amour".

"Les chrétiens qui goûtent la "belle parole de Dieu" (He 6, 4), conclut le P. Guitton, ont un témoignage à donner. La nouvelle évangélisation, c´est aussi une "belle nouvelle à annoncer".