France : XXVIIème Chemin de croix des Champs-Elysées

"Chemin de croix, chemins d'unité, méditations d'un orthodoxe

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 717 clics

C’est le chrétien orthodoxe Antoine Arjakovsky, directeur de recherches au Collège des Bernardins, qui offrira les méditations du XXVIIème Chemin de croix des Champs-Elysées, sur le thème « Chemin de croix, chemins d’unité », Vendredi Saint, 18 avril 2014, de 12h30 à 14h.

Organisé par la paroisse Saint-Pierre de Chaillot, le Chemin de croix né en 1988 part du Rond-Point des Champs-Elysées jusqu’à l’église Saint-Pierre de Chaillot, en passant par l’avenue Montaigne, la place de l’Alma et l’avenue Marceau.

Ce Chemin de Croix s’inscrit également dans la démarche de l’Association œcuménique "Etoile - Champs Elysées", qui regroupe les 7 confessions chrétiennes représentées sur le territoire paroissial, précise un communiqué.

Dans un entretienpublié par la paroisse, Antoine Arjakovsky se dit « heureux et très reconnaissant » de participer à cet évènement.

Il explique que ses méditations sont tirées « de la spiritualité catholique, protestante, orthodoxe mais aussi, de façon nécessairement différente, de la spiritualité juive, musulmane et bouddhiste » : une occasion de souligner « la spécificité de la foi chrétienne », et « son universalité, qui dépasse très largement les frontières institutionnelles de l’Eglise ».

Antoine Arjakovsky estime que « tous les hommes et les femmes de la terre, quelles que soient leurs religions, quelles que soient leurs convictions, sont invités à tout moment à participer au grand mouvement cosmique de mort et résurrection conduit par le Dieu-homme ».

Pendant la procession, une délégation d’une vingtaine de chevaliers de l’Ordre de Malte, revêtus de la coule noire, escortera la Croix.

La Croix utilisée est celle de la paroisse Saint-Pierre de Chaillot. Elle a été fabriquée en 1989 par les élèves apprentis du Lycée technique privé Saint-Nicolas, de Paris. Elles est en sipo du Ghana, une sorte d'acajou, mesure 3,20 m et pèse 30 kg.

Anoine Arjakowski est un laïc, chrétien orthodoxe, de nationalité française. Son épouse est catholique. Agé de 48 ans, il est historien, auteur d'une "histoire œcuménique du christianisme" ("Qu'est-ce que l'orthodoxie ?") et d'un "essai de théologie de la politique" ("Pour une démocratie personnaliste"). Il est directeur émérite de l'Institut d'études œcuméniques de Lviv (Ukraine).