Franciscaine missionnaire de Marie, martyre en Chine

Fête de sainte Marie-Ermelline de Jésus

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 554 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire des matyrs de Chine, dont une Française, sainte Marie-Ermelline de Jésus (1866-1900).

Ces martyrs sont les compagnons de saint Augustin Zhao Rong, et parmi eux de sept religieuses Franciscaines missionnaires de Marie, premières saintes de cette congrégation.

Supérieure de la communauté, Mère Marie-Ermelline de Jésus était d'origine française: elle était née à Beaune, et s'appelait au siècle Irma Grivot. Douée d'une intelligence remarquable et d'un caractère décidé, elle avait fait de brillantes études et elle avait obtenu un diplôme d'enseignement.

Mais elle entendit l'appel à la contemplation et à la mission qui caractérise la vocation des Franciscaines missionnaires de Marie. Et elle fit profession religieuse dans cet institut en septembre 1896. A trente ans, cette religieuse exemplaire alliait à l'audace une prudence évangélique. Elle fut choisie pour prendre la tête de la mission de Chine.

Lorsque survint la persécution, on tenta de la faire abandonner son champ d'apostolat. Elle répondit avec fermeté qu'elle était prête à verser son sang pour le Christ et qu'elle voulait suivre les évêques, les prêtres missionnaires et les chrétiens chinois déjà en prison ou envoyés au supplice. Elle partagea leur sort, avec ses sœurs, le 9 juillet 1900, à l'âge de 34 ans.