Fraternité Saint-Pie X : Un « document doctrinal » en vue de la réconciliation

Une annonce du Saint-Siège

| 2840 clics

ROME, Mercredi 14 septembre 2011 (ZENIT.org) –Le Vatican va proposer à la Fraternité Saint-Pie X un « document doctrinal » sur notamment les « critères d’interprétation » de ce qui est « catholique », en vue de la réconciliation, annonce un communiqué du Saint-Siège.

Le supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, Mgr Bernard Fellay, a été reçu ce mercredi 14 septembre par le cardinal William Joseph Levada, préfet de la congrégation romaine pour la Doctrine de la foi et président de la commission pontificale « Ecclesia Dei ». Celui-ci propose aux membres de la Fraternité l’acceptation de « certains principes doctrinaux » en vue de la réconciliation avec l’Eglise catholique, dont elle est séparée depuis 1988.

Ce communiqué publié en français par la salle de presse du Saint-Siège indique qu’une rencontre a eu lieu ce 14 septembre, au Vatican, entre le cardinal Levada, accompagné de Mgr Luis Ladaria, s.j., secrétaire de du même dicastère, et de Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la Commission « Ecclesia Dei », avec Mgr Fellay, accompagné des abbés Niklaus Pfluger et Alain-Marc Nély, assistants généraux de la Fraternité.

Le communiqué rappelle que la levée des excommunications des évêques ordonnés de façon illicite par Mgr Lefebvre en 1988, a permis l’ouverture des discussions doctrinales : « A la suite de la supplique adressée le 15 décembre 2008 par le Supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, le Saint-Père avait pris la décision de lever l’excommunication des quatre évêques consacrés par Monseigneur Marcel Lefebvre et d’ouvrir en même temps des colloques doctrinaux avec la Fraternité, afin de surmonter les difficultés et les problèmes d’ordre doctrinal, et de parvenir à la réduction de la fracture existante ».

Huit rencontres ont permis de préparer ce texte : « Obéissant à la volonté du Saint-Père, une commission mixte d’études, composée d’experts de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X et d’experts de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, s’est réunie à huit reprises pour des rencontres qui ont eu lieu à Rome entre le mois d’octobre 2009 et le mois d’avril 2011. Ces colloques, dont l’objectif était d’exposer et d’approfondir les difficultés doctrinales majeures sur des thèmes controversés, ont atteint leur but, qui était de clarifier les positions respectives et leurs motivations ».

Le document doit permettre de répondre aux préoccupations de la Fraternité sur l’interprétation du concile Vatican II dans le sens d’une « rupture » avec la tradition catholique : « Compte tenu des préoccupations et des instances présentées par la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X à propos du respect de l’intégrité de la foi catholique face à l’herméneutique de la rupture du Concile Vatican II à l’égard de la Tradition – herméneutique mentionnée par le Pape Benoît XVI dans son Discours à la Curie romaine en date du 22 décembre 2005 –, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi prend pour base fondamentale de la pleine réconciliation avec le Siège apostolique l’acceptation du Préambule doctrinal qui a été remis au cours de la rencontre du 14 septembre 2011. »

« Ce préambule énonce certains des principes doctrinaux et des critères d’interprétation de la doctrine catholique nécessaires pour garantir la fidélité au Magistère de l’Église et au « sentire cum Ecclesia », tout en laissant ouvertes à une légitime discussion l’étude et l’explication théologique d’expressions ou de formulations particulières présentes dans les textes du Concile Vatican II et du Magistère qui a suivi », précise le communiqué.

Le communiqué s’achève sur l’espérance d’une réconciliation à venir : « Au cours de la même réunion ont été proposés quelques éléments en vue d’une solution canonique pour la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, qui suivrait la réconciliation éventuelle et espérée. »

Anita S. Bourdin