Garantir la "sécurité" des travailleurs

Prière pour les victimes du Bangladesh

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 733 clics

« Je lance du fond du coeur un appel fort pour que la dignité et la sécurité du travailleur soient toujours garanties » : le pape a adressé cet appel à la fin de la messe de confirmation qu’il a présidée ce matin, dimanche 28 avril 2013.

Quelque 70.000 personnes étaient présentes pour entourer les 44 confirmands de tous les continents, sur la place Saint-Pierre.

Introduisant la prière mariale du Regina Coeli, le pape a élevé une prière pour « les nombreuses victimes » du « tragique écroulement de l’usine au Bangladesh », mercredi dernier, 24 avril : « j’exprime ma solidarité et ma profonde proximité aux familles qui pleurent leurs proches ».

Le pape a également adressé « du fond du cœur » un « appel fort » pour que « la dignité et la sécurité du travailleur soient toujours garanties ».

Hier déjà, 27 avril, le pape Français a publié un appel à la prière sur son compte twitter en anglais @Pontifex_en : "Unissez-vous à moi dans la prière pour les victimes de la tragédie de Dacca, au Bangladesh, pour que Dieu console et fortifie leurs familles".

Un bilan provisoire fait état de 340 morts, 1200 blessés et 900 disparus dans l'écroulement de cet immeuble de 8 étages abritant deux usines de confection, un marché et une banque, à Savar, près de Dacca.

Le ministère de l'Intérieur a confirmé que l'immeuble a été construit en violation des lois en vigueur. Les syndicats ont déclenché une grève et de violentes manifestations de travailleurs ont suivi la catastrophe.

La police a procédé à des arrestations de responsables des sociétés et d'ingénieurs. Le propriétaire de l'immeuble est en fuite.