Guinée équatoriale et Saint-Siège : un accord entre en vigueur

Pour la "croissance spirituelle et matérielle" du peuple

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 598 clics

Un accord entre le Saint-Siège et la Guinée équatoriale a été ratifié ce 25 octobre 2013. Il permettra à l'Eglise de poursuivre sa contribution à « la croissance spirituelle et matérielle » du peuple.

Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les rapports avec les États et M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la République de Guinée équatoriale, ont échangé les instruments de ratification de l'accord, ce matin, au Vatican.

L'accord avait été signé dans le cadre des célébrations de la fête nationale, le 13 octobre 2012, à Mongomo, dans le bâtiment annexe à la basilique nationale de l’Immaculée conception.

Au cours de la cérémonie de ratification, Mgr Mamberti a remercié Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, au nom du Secrétaire d'Etat Mgr Pietro Parolin, retenu par une intervention chirurgicale.

L'accord, a-t-il rappelé, est le « fruit de plusieurs années de négociations, marquées par un esprit de dialogue constructif ». Il rend hommage à la contribution de l’Église pour « la croissance spirituelle et matérielle » du peuple, notamment par son « réconfort spirituel », son « éducation des enfants et des jeunes », son « assistance auprès des nécessiteux ».

Grâce à cet accord, l’Église pourra « continuer à se prodiguer avec générosité pour le bien commun », à travers « son engagement pour le développement humain intégral, indispensable facteur pour l’édification d'une société toujours plus harmonieuse, animée par la justice et par la paix », a-t-il souligné.

Composé de 19 articles, l'accord reconnaît en particulier la personnalité juridique de l’Église et de ses institutions, dans un pays où les catholiques représentent 81% de la population. Il concerne également le mariage canonique, les lieux de culte, les institutions éducatives, l’assistance spirituelle aux fidèles catholiques dans les hôpitaux et les prisons.

Du côté du Saint-Siège, étaient présents Mgr Juan Matogo Oyana, évêque de Bata, Mgr Juan Nsue Edjang Maye, évêque d'Ebebiyin, Mgr José Bettencourt, chef du Bureau du protocole de la Secrétairerie d'Etat, Mgr Guillermo Javier Karcher, official de la section pour les affaires générales, Mgr Massimiliano Boiardi, official de la section pour les rapports avec les États, les pères Heriberto Ekube Bengo, Marcelo Baka Euzema, et Diosdado Marquez Sabadell, de Guinée équatoriale.

Pour la Guinée équatoriale, les représentants étaient Mme Costancia Mangue de Obiang, épouse du président, M. Alejandro Evuna Owono Asangono, ministre délégué à la présidence de la République, Mme Evangelina Oyo, ministre de la justice, Mme Victoriana Nchama Nsue Okomo, vice-ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Pastor Micha Ondo Bile, conseiller du président pour la politique étrangère, M. Benjamin Mba Ekua Mico, conseiller du président pour les missions spéciales, M. Teodoro Biyogo Nsue Okomo, conseiller du président pour le protocole et M. Armando Dougan Champion, conseiller du président pour le cérémonial, les traductions et voyages officiels.