Haïti : Le grand séminaire reprendra ses activités après Pâques

Élèves et enseignants logés sous des tentes

| 1735 clics


ROME, Vendredi 26 mars 2010 (ZENIT.org) - Le grand séminaire de Port-au-Prince, la capitale haïtienne, détruit par le tremblement de terre du 12 janvier, reprendra ses activités au terme de la Semaine sainte, a déclaré mardi l'archevêque de Cap-Haitien et président de la conférence épiscopale haïtienne, Mgr Louis N. Kébreau, au siège international de l'association Aide à l'Eglise en détresse (AED), à Königstein (Allemagne).

Les séminaristes provenant de divers diocèses haïtiens, ainsi que les professeurs logeront provisoirement sous des tentes.

« Ce nouveau départ représente un signe d'espoir pour ce pays détruit et traumatisé », a commenté Mgr Kébreau aux collaborateurs de l'AED, signalant que tant de personnes ont recours aux prêtres pour recevoir aide et réconfort et que les haïtiens, qui ont perdu des êtres chers, sont encore en état de choc. Des centaines de milliers de personnes ont par ailleurs tout perdu. 

Mgr Kébreau a souligné que l'Eglise aussi avait perdu un grand nombre de ses collaborateurs (religieuses, évêques et prêtres). Trente séminaristes sur les 260 que compte Haïti figurent parmi les morts, tandis que « les rescapés ont tout perdu », a-t-il précisé.

Même si la vie reprend peu à peu son cours normal dans le pays, les conséquences du séisme se feront sentir encore longtemps. « Ce n'est que le début », a souligné Mgr Kébreau. 

Après le tremblement de terre, l'AED a immédiatement mis à la disposition de l'Eglise catholique d'Haïti 70.000 dollars, puis 100.000,  pour l'achat de médicaments, vêtements et vivres pour les 230 prêtres du grand séminaire.

Javier Legorreta, un des responsables de section de l'AED, a déclaré : « Nous soutenons les séminaristes car les diocèses n'ont pas de ressources pour les aider. De plus, beaucoup d'entre eux, n'appartiennent à aucune congrégation, si bien qu'ils ne peuvent compter sur un soutien de ce point de vue-là ». 

L'AED aide l'Eglise haïtienne depuis 1962. Ces trois dernières années, les aides destinées au financement de projets pastoraux et caritatifs à Haïti ont dépassé les deux millions de dollars.

Sur décision du pape Benoît XVI, les fonds qui seront récoltés le Jeudi saint lors de la Messe de la Cène du Seigneur, seront destinés aussi au séminaire d'Haïti.