Haïti : le président Martelly remercie le Saint-Siège

« Collaborer pour le développement harmonieux de la société »

| 1502 clics

Anita Bourdin

ROME, jeudi 22 novembre 2012 (Zenit.org) – « Collaborer pour le développement harmonieux de la société haïtienne », c’est ce dont sont convenus le président haïtien Martelly et le Saint-Siège. Le président a présenté ses remerciements pour la solidarité du pape et de l’Eglise catholique.

Benoît XVI a en effet reçu ce jeudi matin, 22 novembre, au Vatican, le président de la République de Haïti, M. Michel Joseph Martelly qui a ensuite rencontré le Cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat, accompagné de Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les Rapports avec les Etats.

« Au cours des entretiens cordiaux ont été passées en revue les bonnes relations existantes entre le Saint-Siège et l'Etat », indique un communiqué du Saint-Siège.

L’Eglise et le pape ont en effet contribué à l’aide d’urgence et à la reconstruction après le séisme du 12 janvier 2010 : « On a donc rappelé en particulier la contribution offerte par l'Eglise par le biais de ses institutions scolaires, sociales et caritatives, particulièrement lors du séisme qui a frappé le peuple haïtien et dans la phase de reconstruction du pays », indique la même source.

Et d’ajouter : « Au cours des conversations, on s'est enfin arrêté sur l'importance de continuer à collaborer pour le développement harmonieux de la société haïtienne ».

Lors de l’échange de présents, le président haïtien, qui est un ancien chanteur et compositeur de musique haïtienne et créole, a offert au pape un tambour décoré de paillettes de toutes les couleurs selon la tradition haïtienne, et le pape a tambouriné du bout des doigts sur l’instrument pour en entendre le son – c’était la sainte Cécile et le pape est musicien.

En retour Benoît XVI a offert à son hôte un plateau d’argent incisé de l’image de la basilique Saint-Pierre.

Le président était accompagné de sa femme, Sophie et de leurs quatre enfants, Olivier, Sandro, Ianny et Malaika.

A Rome, il a été accueilli, hier, 21 novembre, par Mgr Angelo Acerbi, prélat de l’Ordre de Malte, qui a particulièrement stimulé la solidarité après la catastrophe de 2010, ert parle noubeau chef du protocole du Saint-Siège, Mgr Jose Avelino Bettencourt .

En 2011, à l’occasion du premier anniversaire du tremblement de terre, le Pape Benoît XVI avait fait un nouveau  don de 1,2 millions de dollars américains en faveur du pays: 800.000 dollars pour la reconstruction des écoles congréganistes, et 400.000 pour la reconstruction des églises.

Le pays est catholique à plus de 54 %, le reste de la population est composé de chrétiens d'autres dénominations (notamment environ 15 % de baptistes, 8 % de pentecôtistes, et 3% sont des adventistes du Septième-Jour, mais aussi des mormons, des épiscopaliens et des méthodistes) et d'un certain nombre de musulmans et d'adeptes du vaudou.  

Le président est venu en Europe à l’occasion du Sommet ibéro-américain de Cadix qui signifiait en quelque sorte le rétablissement de la confiance internationale vis-à-vis de son pays.

Lundi dernier, 19 novembre, le président haïtien a rencontré à Bruxelles le président du Conseil européen, Herman van Rompuy, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Son voyage l’a ensuite conduit à Strasbourg pour des rencontres avec d'autres autorités européennes.

Ce jeudi, il était à Rome pour rencontrer le pape Benoît XVI et ses collaborateurs, ainsi que le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), M. José Graziano da Silva.