Héritage de Jean-Paul II : Appel du card. Dziwisz à la responsabilité des jeunes

Veillée dans les grottes vaticanes

| 954 clics

ROME, Mardi 3 avril 2007 (ZENIT.org) – Le cardinal Dziwisz en appelle à la responsabilité des jeunes, chargés de transmettre l’héritage de Jean-Paul II.



Lundi soir, après la prière des Mystères joyeux du rosaire, dans les grottes vaticanes, auprès de la tombe de Jean-Paul II, le cardinal Stanislas Dziwisz, archevêque de Cracovie, secrétaire de Karol Wojtyla pendant plus de 40 ans, a improvisé une allocution, en présence d’une centaine de jeunes et du président polonais Lech Kaczynski et de sa femme, qui ont ensuite déposé des fleurs blanches sur la tombe et s’y sont recueillis un moment à genoux.

Place Saint-Pierre, des milliers fidèles de tous âges et conditions sociales et de différentes Nations – mais surtout des jeunes et des jeunes familles d’Italie et de Pologne – s’étaient rassemblés autour des écrans géants pour s’unir à la prière du chapelet.

Le cardinal Dziwisz reprenait les paroles de Jean-Paul II aux jeunes à Tor Vergata en 2000 et au début de son pontificat avant d’affirmer : « Vous êtes l’espérance de l’Eglise, vous êtes mon espérance (…), vous êtes l’espérance du pape Benoît XVI et de l’Eglise d’aujourd’hui ».

En même temps que la veillée au Vatican, auprès de la tombe, à l’heure anniversaire de la mort de Jean-Paul II, les jeunes de Cracovie, disait-il, se sont réunis sous la fenêtre qui était celle d’où le pape leur parlait le soir, lors de ses voyages en Pologne.

« Vous étiez avec lui, il n’était pas seul à l’heure de la mort, a souligné le cardinal polonais, les fenêtres étaient ouvertes, il vous entendait ce fut pour lui un grand soulagement, cela lui a donné de la force », continuait le cardinal Dziwisz.

« N’ayez pas peur, ajoutait-il, n’ayez pas peur de devenir des saints : ce sont les saints qui font l’histoire ».

« Vous êtes les sentinelles du matin chargées de communiquer son héritage.Vous avez une grande responsabilité. Je vous souhaite de répondre à ses attentes. Lui, il est auprès du Seigneur qui veille sur vous ».

Le cardinal Dziwisz a tout spécialement remercié le pape Benoît XVI pour « l’amour » qu’il manifeste pour son prédécesseur et en particulier sa belle homélie de l’après-midi, et de la sollicitude avec laquelle il a hâté le procès de béatification et canonisation.

A ce moment-là, la foule rassemblée place Saint-Pierre a éclaté en applaudissements.

Déjà, l’après midi, la foule des jeunes surtout avait scandé à nouveau « saint tout de suite », place Saint-Pierre.