Histoire: Edith Stein aurait inspiré à Pie XI ”Mit brennender Sorge”

Selon le programme de “Sat2000” de la CEI

| 386 clics

ROME, 16 juillet (zenit.org) – C’est Sainte Edith Stein, au Carmel, sœur Thérèse Bénédicte de la Croix, qui a inspiré à Pie XI la rédaction de son encyclique condamnant le nazisme en 1937: "Mit Brennender Sorge" ("Avec une vive inquiétude").



Une émission de "Sat2000", la chaîne de télévision de la Conférence épiscopale italienne (CEI), rappelle ne effet qu’Edith Stein avait écrit une lettre à Pie XI pour lui décrire les persécutions dont les Juifs étaient les victimes dans l’Allemagne nazie: la lettre est attestée par les biographes de la sainte. Mais l’émission va plus loin en afirmant que serait cette lettre qui aurait décidé le pape à condamner le nazisme comme il condamnnait le communisme la même année.

L’émission "L´art de vivre. Le siècle du martyre", fondait ses affirmatios sur des documents des Archives du Vatican. Le pape aurait répondu par une lettre de remerciement, en envoyant également une bénédiction spéciale à la religieuse et à sa famille.

Née á Breslau (aujourd’hui Wroclaw, en Pologne) le 12 octobre 1891, d´une famille juive, Edith Stein demanda à être baptisée à la suite de la lecture de l’autobiographie de sainte Thérèse d’Avila, trouvée chez une amie protestante.

Entrée au Carmel de Cologne et réfugiée en Hollande, elle fut arrêtée à la suite des protestation des évêques hollandais contre l’antisémitisme nazi: elle fut parmi les victimes des rétorsions dirigées d’abord contre les catholiques d’origine juive. Elle fut arrêtée ainsi que sa soeur qui l’avait rejointe, le 2 août 1942 et déportée au camp d’extermination d´Auschwitz, elle sera envoyée à la chambre à gaz dès son arrivée au camp, le 9 aout. Elle est appelée “la sainte sans tombe”. Elle a été béatifiée par Jean Paul II le 1er mai 1987 et proclamée sainte le 11 octobre 1998.